Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Brillants résultats pour la filiale française Merck-Lipha

Sujets relatifs :

,

Avec un chiffre d'affaires 1999 de 7 152 millions de francs (+22 %), dont 89 % dans la pharmacie et 11 % dans la chimie, la filiale française bénéficie d'une position privilégiée au sein du groupe allemand, dans la mesure où elle contrôle directement, Lipha France, Theramex, Merck France, mais aussi Lipha Americas et ses nombreuses filiales, notamment dans les génériques ainsi que Merck Farma & Quimica (Portugal). En 1999 elle a dégagé un bénéfice net de 1 090 millions de francs en progression de 35 %, sur ce total le résultat opérationnel consolidé après impôt de l'activité pharmacie s'élève à 1 041 millions de francs. " La France qui contribue à hauteur de 32 % au chiffre d'affaires de la pharmacie, ne fournit que 8 % de ce résultat, contre 20 % pour les filiales étrangères et 72 % pour l'export " a souligné Jean-Noël Treilles, p-dg de Merck-Lipha et responsable de la pharmacie éthique au niveau de l'ensemble du groupe Merck. Pour le marché français (2 010 millions de francs, +12 %), l'année 1999 a été marquée par une quasi stagnation de la pharmacie éthique (+2 % à 1 340 millions de francs), une croissance assez significative des OTC (+6 % à 395 millions de francs) et à une véritable explosion des génériques (+262 % à 226 millions de francs en France et +287 % à 731 millions de francs, en consolidé, USA inclus), où la stratégie de Merck-Lipha commence enfin à porter ses fruits. Avec 32 % du marché français des génériques sous DCI, Merck Génériques est aujourd'hui le leader sur ce créneau dont les prévisions de croissance sont constamment revues à la hausse depuis la mise en place du droit de substitution par les pharmaciens. Les dépenses de recherches ont progressé de 13,9 % à 886 millions de francs. L'année a également été marquée par un fort développement de l'activité industrielle des trois usines chimiques de Meyzieu, Pithiviers et Calais qui ont produit 4 500 tonnes de principes actifs (principalement de la metformine) soit une progression de 33 %. Enfin, 240 emplois seront créés sur la période 1999/2000 dont 62 liés à la mise en place des 35 heures. Enfin, d'importants investissements sont prévus en France : 60 millions de francs pour le siège social de Merck-Lipha à Lyon où l'effectif passera à 600 personnes, 45 millions de francs à Meyzieu pour accroître la capacité de production de metformine, 28 MF pour un nouvel atelier pharmaceutique à Semoy (Loiret) et 20 millions de francs pour la création d'un magasin de distribution des OTC à Meyzieu. Compte tenu de tous ces éléments le chiffre d'affaires de Merck-Lipha devrait atteindre 8,5 milliards de francs (+35 %) cette année, dont 7,8 milliards de francs (+22 %) dans la pharmacie avec " un niveau de résultat comparable à celui de 1999 " a précisé J.-N. Treilles.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles