Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie : BMS : hausse de 14 % du CA en 2003

Sujets relatifs :

,
Bristol-Myers Squibb (BMS) a enregistré une hausse de 14 % de ses ventes en 2003, à 20,7 Mrds $, profitant de la croissance des volumes (+9 %) et de taux de change favorables (+4 %). Les ventes ont été tirées par les principaux médicaments du groupe, Pravachol (pravastatine, +25 % à 2,8 Mrds $), Plavix (clopidogrel) et Avapro (irbesartan) ­ tous deux commercialisés en partenariat avec Sanofi-Synthélabo ­, et enfin Sustiva (efavirenz, +20 % à 544 M$). La compagnie a indiqué qu'Abilify (aripiprazole, commercialisé avec Otsuka Pharma) et Rayataz (atazanavir), récemment lancés, ont connu un démarrage supérieur aux attentes de BMS. Le résultat net des activités stratégiques s'établit à 2,9 Mrds $, (+45 %). BMS doit faire face, depuis 2003 et dans les prochaines années, à l'expiration de brevets portant sur certains de ses plus importants médicaments, qui lui feront notamment perdre cette année entre 1,2 et 1,3 Mrd $ de ventes par rapport à 2003. Sont concernés la metformine (Glucophage) aux Etats-Unis, Taxol (paclitaxel) en Europe, Monopril aux Etats-Unis et au Canada, la pravastatine dans certains pays d'Europe, et enfin Paraplatin et Serzone aux Etats-Unis. Selon les estimations du groupe, c'est ainsi entre 1 et 1,3 Mrd $ de ventes que le groupe va perdre chaque année. Une baisse de revenus que BMS estime pouvoir compenser par la montée en puissance d'autres produits, dont Plavix, Avapro, Sustiva, ainsi qu'Abilify et Rayataz. Mais également par des produits qui pourraient bénéficier d'une AMM américaine dans les trente-six prochains mois, comme l'anticancéreux Erbitux, co-développé avec ImClone, le CTLA4-Ig, l'entecavir et le muraglitazar. En ce qui concerne Plavix, on peut rappeler que Sanofi-Synthélabo est actuellement en procès avec un génériqueur qui veut lancer une copie de cet antithrombotique sur le marché américain. Un procès qui pourrait, dans l'éventualité d'une défaite de Sanofi-Synthélabo, poser des problèmes à BMS. Même si le brevet en cause dans ce procès est valable jusqu'en 2011 et que les partenaires ont jusqu'alors réaffirmé leur confiance dans une issue favorable à cette action en justice. Dans le cas contraire, la compétition de génériques sur Plavix ne pourrait pas survenir avant 2005. Pour 2004, BMS estime que son résultat par action devrait être compris entre 1,5 et 1,55 $, contre 1,51 $ en 2003.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles