Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Beaufour accueille deux investisseurs dans son capital

Sujets relatifs :

,

Le laboratoire familial français Beaufour-Ipsen a ouvert son capital aux deux investisseurs Paribas Affaires Industrielles (PAI) et CDC Participations "pour préserver son indépendance et accentuer son développement international", a indiqué un porte-parole du groupe. Le Docteur Albert Beaufour, déjà propriétaire de la moitié du capital, va en effet racheter les parts de son frère Gérard avec l'aide de ces deux organismes financiers qui devraient ainsi mettre la main sur 30% du capital. Beaufour-Ipsen, dont les jeunes héritiers ne souhaitaient pas reprendre le flambeau, était convoité par plusieurs acquéreurs potentiels, dont Synthélabo, filiale de l'Oréal, qui faisait une cour pressante depuis deux ans, et un laboratoire américain dont le nom n'a pas été révélé. Ce montage financier préserve l'indépendance du groupe. Prochaine étape : une mise en Bourse qui pourrait intervenir dans les cinq ans à venir. Avec ses nouveaux actionnaires, le laboratoire pharmaceutique poursuivra son développement sur l'ensemble des secteurs thérapeutiques où il intervient aujourd'hui. Beaufour a deux produits phares qui représentent quelque 30 % de son chiffre d'affaires : le Tanakan, un traitement contre le déficit intellectuel des personnes âgées, et l'antihémorroïdaire Ginkor. Il a, par ailleurs, de fortes positions en cancérologie, en hématologie, en endocrinologie et en gastro-entérologie. Autre projet : le développement des ventes à l'international ; actuellement de 50 %, la part de l'export devrait atteindre 65 % en 2002. Pour l'ensemble de l'exercice 1998, Ipsen-Beaufour table sur un chiffre d'affaires de 3,8 Mrds F, contre 3,6 Mrds F en 1997, pour un bénéfice net de 397 MF. Le groupe qui emploie quelque 3500 salariés se classe ainsi au cinquième rang des laboratoires pharmaceutiques français. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles