Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Bayer prend l'avantage sur Aventis dans leur alliance dans les produits sanguins

Sujets relatifs :

,

Bayer et Aventis ont signé une lettre d'intention en vue de créer un joint-venture dans les produits sanguins. " Nous espérons conclure un accord final avec Aventis au cours des prochains mois, mais le lancement de la société commune n'interviendra pas avant le début de 2003 ", a précisé un porte-parole. Selon les termes de l'accord, Bayer détiendra " clairement la majorité " de l'entité appelée à naître et dispose d'une option lui permettant de racheter les parts d'Aventis ultérieurement, a précisé Bayer. Le groupe de Leverkusen, qui concrétise ainsi ses projets de partenariats dans la santé, assurera la direction opérationnelle du joint-venture. Celui-ci regroupera la division de produits sanguins de Bayer, Bayer Biological Products et Aventis Behring, filiale d'Aventis spécialisée dans les protéines thérapeutiques. Le contrat inclut les droits de commercialisation des traitements de l'hémophilie Hexilate FS/NexGen d'Aventis et du Kogenate, qui continuera d'être produit par Bayer. Une fois l'accord finalisé, Grunnar Rieman, responsable des activités de pharmacie de Bayer, et le patron d'Aventis Behring, Ruedi Waeger, se chargeront du processus d'intégration de la société commune. En 2001, les ventes respectives d'Aventis Behring et de Bayer Biological Products ses ont élevées à 1,13 et 1,2 milliard d'euros. Ces deux sociétés emploient globalement 10 200 personnes (7 400 pour Aventis Behring et 2 800 pour Bayer Biological Products). Cet accord constitue " un pas important dans le développement de nos activités dans le domaine de la santé, en particulier en vue de la création d'une société qui permettra d'améliorer la fourniture de traitements indispensables à la survie des patients ", a indiqué le président de Bayer, Manfred Schneider. Les deux compagnies ont en effet rencontré au cours des derniers mois des problèmes de production concernant leurs produits phares respectifs, le Kogenate et l'Hexilate FS/NexGen. Bayer a partiellement résolu ses problèmes, et devrait pouvoir fournir le Kogenate de façon normale d'ici à la mi-2002. De son côté, Patrick Langlois, directeur financier d'Aventis a déclaré que la nouvelle compagnie " disposera de toutes les ressources financières et scientifiques pour assurer par elle-même son développement à long terme ", ajoutant qu'Aventis " continuera à se concentrer sur les médicaments de prescription et les vaccins, ainsi que sur la santé animale ". La création de ce joint-venture, encore soumise à une procédure de vérification approfondie des comptes et à l'approbation des conseils de surveillance des deux groupes ainsi que des autorités de la concurrence, a été bien accueillie par les analystes en ce qui concerne Aventis, moins pour Bayer. Si le groupe franco-allemand se sépare d'une activité dont les marges sont plus faibles que celles des médicaments de prescription, et dont les ventes ont reculé en 2001 de 1,7 %, la formation de ce joint-venture ressemble fort à une acquisition pour Bayer, dont le montant est estimé par certains analystes entre 3,5 et 4,5 Mrds euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles