Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Aventis sur le point de filialiser son unité de R&D sur l'ostéoporose

Sujets relatifs :

,

A l'instar de Roche qui a récemment filialisé l'un des ses centres de recherche spécialisé dans l'immunologie, sous la forme d'une société indépendante baptisée Bioxell, Aventis devrait, d'ici à début juillet, filialiser une partie de ses activités de recherche (localisées à Romainville) dans le domaine des maladies de l'os, dont l'ostéoporose. Cette filialisation devrait donner naissance à une nouvelle compagnie, baptisée Proskelia, qui devrait être détenue à 41 % par Aventis, et à 59 % par la compagnie Warburg Pinkus. Proskelia devrait initialement employer quatre-vingt personnes. Afin d'acquérir cette participation, Warburg Pinkus devrait débourser environ 60 millions d'euros. De plus, la compagnie ne devrait pas uniquement travailler sur l'ostéoporose, mais également sur l'andropose et la ménopause. Proskelia pourrait également faire son entrée en Bourse à moyen terme. Par ailleurs, selon Aventis, le projet de redéploiement des sites de R&D parisiens d'Aventis devrait être finalisé à la rentrée prochaine. Aventis, qui avait déjà annoncé son intention d'arrêter ses recherches sur les maladies de l'os, trouve ainsi un moyen de sortir d'un domaine qui ne faisait pas partie de ses priorités que sont le cardiovasculaire, les maladies infectieuses, l'allergie, le diabète, l'oncologie, et le système nerveux central. Selon l'un des dirigeants d'Aventis, " nous ne pouvions pas attribuer à ces activités des ressources financières suffisantes à leur développement ". Le groupe, qui disposait en 2001 d'un budget annuel de R&D d'environ 3 Mrds €, ne peut en effet pas multiplier les domaines de recherche dans lesquels il est présent. Aventis est déjà présent dans le domine des traitements de l'ostéoporose à travers l'Actonel (risedronate sodique), blockbuster potentiel issu de la recherche de Procter & Gamble Pharmaceuticals, et pour lequel les deux compagnies ont signé un accord de partenariat pour son développement, sa promotion et sa commercialisation. Après avoir reçu son autorisation de mise sur le marché en 2000 aux Etats-Unis et en Europe, et en janvier dernier au Japon, ce traitement commercialisé dans 49 pays a réalisé un chiffre d'affaires développé de 309 M€ en 2001, en hausse de 247 % par rapport à 2000. Cette croissance devrait se maintenir, puisqu'une version à prise hebdomadaire d'Actonel vient d'être homologuée par les autorités de santé américaines, et devrait être lancée d'ici peu aux Etats-Unis. En Europe, cette homologation devrait intervenir en 2003. Par ailleurs, Jean-François Leprince, président d'Aventis Pharma Canada, vient d'inaugurer une nouvelle unité de production située à Laval (Canada), unité destinée à augmenter les capacités de production de l'anti-hypertenseur Altace (ramipril), et d'accueillir une centaine d'employés supplémentaires sur le site. Jean-François Leprince a profité de cette inauguration pour faire part de son point de vue sur le coût des médicaments innovants pour le système de santé canadien. " Je crois qu'un consensus se dégage lentement : nous ne pouvons plus considérer le coût des médicaments d'un point de vue isolé. Il faut plutôt adopter une perspective d'ensemble qui tient compte de leur valeur réelle, tant pour les patients que pour le système de santé " a-t-il déclaré, ajoutant qu'il " ne fait aucun doute que les nouveaux médicaments novateurs seront plus coûteux à mettre au point et à commercialiser. Mais, si l'on prend en compte la réduction des hospitalisations, de la durée des séjours à l'urgence et des visites chez le médecin, ainsi que le remplacement des traitements plus chers et moins efficaces, on en arrive à une diminution de la facture des soins de santé et à une amélioration de l'état des patients ". En 2001, Aventis Pharma Inc. a enregistré un chiffre d'affaires d'environ 375 millions de dollars canadiens et a investi 52 millions de dollars canadiens dans des projets de recherche et développement. La société s'est classée au douzième rang au Canada.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles