Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Altana succède à Degussa au sein du Dax

Sujets relatifs :

,

La Bourse de Francfort a annoncé que le groupe allemand Altana, fort d'une capitalisation boursière de plus de 7 milliards d'euros, serait promu du segment des valeurs moyennes (M-Dax) au Dax à compter du 23 septembre. Altana remplacera à cette date son concurrent Degussa, évincé du Saint des Saints de la place boursière en raison d'un capital flottant trop faible (7 %). " Nous sommes très fiers. Après notre cotation aux Etats-Unis en mai, c'est un nouveau tournant dans notre histoire ", a déclaré le président du directoire d'Altana, Nikolaus Schweickart. L'an dernier, le chiffre d'affaires d'Altana a atteint 2,3 Mrds ? avec 9 500 salariés dans le monde et 50 filiales. En termes de capitalisation boursière, Altana se classe au troisième rang allemand dans la pharmacie et sa marge bénéficiaire avant impôts, de 21 %, en fait un des meilleurs élèves en Europe. L'admission au Dax " est clairement une récompense pour la forte croissance et les bonnes performances de l'entreprise au cours des dernières années ", estime Andreas Schmit, analyste de Merrill Lynch. Altana repose sur deux piliers. D'une part la chimie de spécialités (700 M? de ventes pour 2 000 employés), secteur pour lequel le groupe produit des additifs, revêtements et enduits. Mais surtout la branche pharmaceutique, où il réalise plus des deux tiers de son chiffre d'affaires. Il est aujourd'hui porté par le succès de son médicament vedette : le pantoprazole, un anti-ulcéreux, commercialisé sous la marque Pantozol par l'américain Wyeth (ex-American Home Products) aux Etats-Unis, et dont les ventes devraient atteindre 1,9 Mrd ? cette année. Deux autres "blockbusters", sont en cours de développement : un inhalateur contre l'asthme, le Ciclesonide, appelé à être commercialisé en partenariat avec Aventis, et un traitement contre l'asthme et la toux du fumeur (Roflumilast), en association avec Pharmacia, racheté récemment par Pfizer. Altana a vu son chiffre d'affaires croître de 13 % à 1,3 Mrd ? au cours du premier semestre 2002, tandis que son Ebitda progressait de 25 % à 320 M?. De son côté, Degussa compte regagner sa place au sein du Dax. Sa rétrogradation a constitué une surprise, alors que la plupart des analystes pensaient que le groupe conserverait sa place en raison du caractère encore provisoire de la nouvelle structure de son capital. Toute l'opération pourrait en effet être annulée au cas où, en parallèle, E.ON ne parviendrait pas à prendre le contrôle du numéro un allemand du gaz, Ruhrgas. Une transaction actuellement bloquée en justice. Degussa a fait valoir qu'E.ON avait prévu de céder à terme en Bourse les parts qu'il détient encore, ce qui devrait " nettement augmenter la part de flottant et garantir une réintroduction dans le Dax-30 ". La société a reconnu que sa rétrogradation allait amoindrir sa visibilité auprès des investisseurs, ainsi que la liquidité de son titre. Une réintégration est donc à ses yeux "souhaitable" à terme.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles