Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Accord de comarketing du raloxifène entre Lilly France et bioMérieux-Pierre Fabre

Sujets relatifs :

,

Lilly France et Pierre Fabre Médicament, division pharmaceutique de bioMérieux-Pierre Fabre, ont signé le 11 septembre 2001 un accord de comarketing du raloxifène en France. Issu de la recherche de Lilly, le raloxifène est le premier SERM (selective estrogen receptor modulator) indiqué dans la prévention et le traitement de l'ostéoporose postménopausique. Il sera commercialisé sous le nom d'Evista par Lilly et sous le nom d'Optruma par Pierre Fabre Médicament. Evisa, qui a déjà été prescrit à plus de 2 millions de femmes dans 53 pays depuis le début de sa commercialisation en janvier 1998, a réalisé un chiffre d'affaires mondial de 521 millions de dollars en 2000 (316 M$ à fin juin 2001, en hausse de 35 % par rapport au premier semestre 2000). En France, il a obtenu en mai 2001 son remboursement dans la seule indication du traitement de l'ostéoporose postménopausique avérée avec au moins une fracture ostéoporique. Par ailleurs, Lilly poursuit ses investissements de recherche dans d'autres domaines thérapeutiques pour ce produit comme la prévention cardiovasculaire et la prévention en cancérologie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles