Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Abbott investit 350 M$ dans une unité de production biotechnologique à Porto Rico

Sujets relatifs :

,

L'américain Abbott va d'investir 325 millions de dollars dans la construction d'une unité de production de produits pharmaceutiques biologiques au sein de son site portoricain de Barceloneta. Cette unité, qui devrait nécessiter la création de 200 emplois (et 800 emplois temporaires liés à la construction), sera initialement destinée à la production de l'Humira (adalimumab), précédemment dénommé D2E7. La construction de l'unité " devrait commencer immédiatement ", selon le groupe américain. Ce produit, destiné au traitement de la polyarthrite rhumatoïde, est actuellement en cours d'enregistrement par les autorités de santé américaine et européenne. Abbott avait déposé les dossiers de demande d'enregistrement pour ce traitement en avril dernier. Le D2E7 est le premier anticorps monoclonal intégralement d'origine humaine à être développé. Il agit sur la maladie en bloquant spécifiquement les récepteurs au TNF-a. Ce composé, développé à l'origine par Knoll, avait été acquis par Abbott lors du rachat de la filiale pharmaceutique de BASF. Les ventes de ce produit, qui a surpassé les traitements de référence lors des essais cliniques, pourraient atteindre 120 millions de dollars en 2003 et 650 M$ en 2005, selon les estimations de Merrill Lynch. L'Humira devrait ainsi devenir l'un des prochains blockbusters de la compagnie. Plus de cinq millions de personnes souffrent actuellement de polyarthrite rhumatoïde dans le monde. Selon Abbott, l'unité sera équipée " de procédés biotechnologiques innovants permettant la production simultanée de différents médicaments biologiques ", tandis que les unités portoricaines existantes utilisaient la fermentation ou la synthèse chimique. La nouvelle usine vient compléter le dispositif de fabrication de produits biologiques, avec le Abbott Bioresearch Center, situé à Worcester (Massachusetts), qui a récemment fait l'objet d'une extension. Abbott emploie actuellement 2 300 personnes à Porto Rico, sur les sites de Barceloneta et Jayuya, ce dernier ayant un effectif de 168 employés. Le groupe dispose également de 200 employés travaillant au sein des activités ventes, distribution et marketing, basé à Carolina, et servant le marché des Caraïbes et de Porto Rico. Cet investissement entre dans le cadre du programme de restructuration de l'appareil productif d'Abbott. Ce programme, lancé en octobre dernier, prévoyait la suppression de 2 000 postes dans le monde (soit environ 3 % des effectifs du groupe), au sein des unités de production et de la division Diagnostics. Ce plan de restructuration va se traduire au niveau financier par une provision exceptionnelle après impôts comprise entre 100 et 125 M$, provision qui sera imputée sur les résultats du groupe au quatrième trimestre 2002. Selon Abbott, cette opération devrait permettre une économie de 80 à 100 M$ par an d'ici à 2005.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles