Nous suivre Industrie Pharma

Pharma américaine : le 4e trimestre redresse les résultats annuels

Sujets relatifs :

,
L'année 2009 aura été contrastée. Globalement, les résultats du dernier trimestre de l'année auront permis aux big pharma américaines de sortir leur épingle du jeu. Le groupe Johnson & Johnson clôture cependant son année sur une perte historique.
L'année 2009 aura été contrastée. Globalement, les résultats du dernier trimestre de l'année auront permis aux big pharma américaines de sortir leur épingle du jeu. Le groupe Johnson & Johnson clôture cependant son année sur une perte historique.

Le groupe de pharmacie et de produits d'hygiène corporelle Johnson & Johnson a enregistré en 2009 la première baisse de son chiffre d'affaires annuel depuis 1933, période de la Grande Dépression, a expliqué William Weldon, p-dg du groupe. Le chiffre d'affaires global recule de 2,9 % à 61,9 milliards de dollars. L'activité pharmaceutique a, elle, enregistré un chiffre d'affaires de 22,5 Mrds $, en baisse de 8,5 %. Mais le bénéfice net du groupe ne s'est que légèrement contracté sur l'année (- 5,3 % à 12,26 Mrds $) grâce à un bon dernier trimestre. Sur l'année 2009, « l'une des années les plus difficiles de notre histoire, a estimé William Weldon, nous avons conservé nos objectifs de long terme tout en livrant des résultats solides ». J&J a fait d'importants investissements avec des acquisitions (notamment celle de Cougar, CPH n°468), des partenariats stratégiques, le lancement de produits récemment approuvés, mais a aussi lancé un plan de restructuration massif (CPH n°485), ce qui le place « en position favorable pour 2010 ». Le groupe table sur un chiffre d'affaires de 63 à 64 Mrds $ pour l'année à venir. Confiant dans la robustesse de son pipeline, J&J chiffre à trois le nombre de produits qui seront enregistrés sur l'année 2010, et estime à 10 les enregistrements sur la période 2011/2013. Bristol-Myers Squibb se réjouit également de ses bons résultats du quatrième trimestre de l'année. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 8 Mrds $ au quatrième trimestre contre seulement 1,2 Mrd $ un an plus tôt, un bénéfice notamment dopé par l'acquisition du laboratoire Medarex (CPH n°475) et par la cession de sa participation dans Mead Johnson Nutrition (CPH n°487). Mais ces résultats sur l'ensemble de l'exercice restent en deçà de ses propres prévisions. Le chiffre d'affaires annuel du groupe a augmenté de 6 % sur un an à 18,808 milliards de dollars, contre des attentes largement supérieures. Constat similaire chez Abbott. Le laboratoire pharmaceutique a affiché au 4e trimestre un bénéfice par action en croissance de 11,3 %, et des ventes mondiales en hausse de 10,6 %. Globalement, le groupe a enregistré des ventes pharmaceutiques annuelles de 22,8 Mrds $ (en excluant l'activité Nutrition). Quant à Eli Lilly, il a enregistré des ventes en croissance à deux chiffres sur le dernier trimestre, tirés par une hausse des volumes. Un quatrième trimestre qui a donc permis de rehausser la barre. 14 % de croissance sur ce seul trimestre, pour une croissance annuelle des ventes de 7 % à 21,8 Mrds $. Affaire à suivre avec l'annonce des résultats annuels de Merck & Co à la mi-février.
Juliette Badina



Bruxelles étudie le cas Abbott/Solvay

Abbott est prêt à faire des concessions pour obtenir le feu vert de la Commission européenne pour son projet de rachat des activités pharmacie du groupe belge Solvay, selon la Commission européenne de la concurrence.
Bruxelles ne précise pas la nature de ces concessions, qui peuvent porter sur
la cessions d'actifs.L'échéance pour cet examen est repoussée au 11 février, contre le 28 janvier initialement fixé.


Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles