Nous suivre Industrie Pharma

Pfizer veut fermer son usine de Terre-Haute

Sujets relatifs :

,
Un an après l'annonce d'un investissement de 170 M$ (109 M?) sur son usine de Terre-Haute (Indiana) pour la production de l'Exubera (insuline à inhaler) et la création de 450 postes supplémentaires, Pfizer annonce vouloir fermer le site, d'après des informations parues dans la presse. Près de 300 M$ y ont été investis depuis 1999.
Un an après l'annonce d'un investissement de 170 M$ (109 M?) sur son usine de Terre-Haute (Indiana) pour la production de l'Exubera (insuline à inhaler) et la création de 450 postes supplémentaires, Pfizer annonce vouloir fermer le site, d'après des informations parues dans la presse. Près de 300 M$ y ont été investis depuis 1999. À l'automne dernier, le potentiel blockbuster de Pfizer, Exubera, a connu quelques revers. Malgré de lourds investissements pour la promotion du traitement contre le diabète, les ventes étaient très faibles, avec des prescriptions s'élevant à moins de 1 % du marché de l'insuline aux États-Unis. Jeff Kindler, p-dg de Pfizer, avait déclaré: « En dépit de nos meilleurs efforts, Exubera n'a pas réussi à obtenir l'approbation des patients et des médecins. Nous avons donc conclu que la poursuite de l'investissement dans ce produit était injustifiée ». Le produit a été retiré du marché dans certains pays, notamment aux États-Unis. Le groupe assure que la fermeture de l'usine est indépendante de l'échec d'Exubera ou de l'efficacité du site. Il met en cause la chute de la demande en antibiotiques également produits à l'usine. L'avenir de l'unité s'est assombri depuis l'annonce en janvier dernier de la suppression de 660 emplois. La production d'antibiotique sera cependant assurée jusqu'en milieu d'année prochaine, date à laquelle les 140 employés restants quitteront l'unité de production. Durant cette période, Pfizer constituera des stocks des antibiotiques Unasyn (ampicilline/sulbactam) et Pfizerpen (pénicilline G), laissant le temps au groupe d'envisager de continuer leur production ailleurs. Les alternatives sont de plus en plus réduites puisque Pfizer a annoncé la fermeture de 22 de ses sites sur les deux prochaines années. Une restructuration qui devrait lui permettre d'économiser 2 Mrds $. n J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles