Nous suivre Industrie Pharma

Pfizer se désengage d'une usine

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Pfizer veut se séparer de Zoetis

Encore titulaire de 80 % des actions de la société Zoetis, qui regroupe ses activités en santé animale et qui a été introduite en Bourse en début d'année (CPH n°622), Pfizer cherche à s'en séparer définitivement. Il propose à ses actionnaires de troquer des actions Pfizer contre des titres Zoetis à un rabais de 7 %. Pour un volume de 100 $ d'actions Pfizer, les actionnaires bénéficieraient ainsi de 107,52 $ d'actions Zoetis. D'autres offres pourraient être lancées dans les mois à venir si l'opération n'était pas suffisamment motivante.

Le géant pharmaceutique va se désengager de l'usine de Little Island, près de Cork, en Irlande. La presse irlandaise rapporte que les productions d'ingrédients pharmaceutiques actifs (API) seront transférées sur un site voisin, celui de Ringaskiddy, également producteur d'API. L'opération pourrait être finalisée l'an prochain. L'avenir du site de Little Island et de ses 136 salariés n'est pas clair. Aucun des employés ne sera reclassé à Ringaskiddy. Quant à l'usine, Pfizer tentera de la céder à un tiers. Le groupe ne s'est pas prononcé sur le sort de l'usine en cas d'absence de repreneur, mais il ne fait guère de doute que les activités y seraient de toute façon stoppées. Les deux sites de Little Island et Ringaskiddy sont sur la sellette depuis plus d'un an. Pfizer avait engagé un plan de restructuration, il y a moins d'un an, pour réduire les effectifs des deux sites de 177 salariés, sur un total d'environ 700. Le laboratoire américain évoque la baisse de la demande pour certains de ses produits clés. En l'occurrence, Little Island est notamment centré sur la production du blockbuster Lipitor (atorvastatine) dont l'avenir commercial est désormais en pointillé depuis la perte de ses brevets et le nombre de versions génériques commercialisées dans le monde.

%%HORSTEXTE:0%%

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles