Nous suivre Industrie Pharma

Pfizer prépare Grange Castle à l'extension d'indication de Prevenar 13

A Grange Castle, Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,

Vaste opération de communication pour le groupe américain Pfizer. Alors qu'il vient de recevoir, fin octobre, une AMM européenne pour une extension d'indication du vaccin conjugué Prevenar 13 à l'adulte de plus de 50 ans, le groupe a ouvert les portes de son usine irlandaise de Grange Castle, près de Dublin, à la presse européenne. C'est en effet sur ce site que Pfizer assure une production continentale de Prevenar 13, indiqué dans la prévention des infections pneumococciques dues au Streptococcus pneumoniae, responsable de maladies comme l'otite, la méningite, la pneumonie. Pressenti pour la protection des jeunes enfants, Pfizer cherche désormais à l'imposer sur les populations âgées, tout aussi vulnérables à cette infection. Des négociations sont en cours en Europe pour évaluer les possibilités de remboursement chez les plus de 50 ans dans différents pays. Mis sur le marché en juin 2010, Prevenar 13 a également pour vocation de se substituer à un vaccin plus ancien, Prevenar. La nouvelle version présente l'avantage de protéger contre 13 sérotypes, ou souches de pneumocoques, les plus dangereux sur les 90 répertoriés. Prevenar ne protège que contre sept sérotypes. Prevenar 13, c'est donc « 13 vaccins en un » explique Nick Maisham, senior director Parentherals. Il ajoute qu'à Grange Castle, Pfizer réalise l'étape clé de conjugaison de 13 polysaccharides issus des bactéries ciblées avec une protéine porteuse (Diphteria CMR 197). Ces polysaccharides proviennent de l'un des sites américains de Pfizer. Par la suite, le mélange est additionné à un adjuvant (AlPO4) et conditionné stérilement dans des seringues. Compte tenu du potentiel de développement de Prevenar 13, Pfizer a d'ores et déjà programmé un investissement de 200 M$ (145 M€) pour plus que doubler la capacité de production du site, notamment à travers l'installation d'une deuxième ligne de remplissage, déjà proche de la validation. Mais cet investissement va aussi profiter aux autres activités de bioproduction du site qui n'a démarré ses activités que début 2005 et provient de l'acquisition de Wyeth. Outre la production de Prevenar 13, le site assure l'étape de conjugaison de Prevenar (association de sept polysaccharides avec une matrice) qui est ensuite conditionné aux États-Unis. Le site produit également son traitement Enbrel (etanercept), contre la polyarthrite rhumatoïde. Il accompagne le développement de trois produits biotechnologiques, encore en phases cliniques. Dès les AMM obtenues, ils devraient grossir les lignes de production de Pfizer. « Nous travaillons avec ces trois produits, mais nous pouvons en accueillir d'autres », assure Nick Maisham. Avec ses 100 000 m2 de bâtiments et un effectif de 1 100 personnes dont près de la moitié travaillant sur les vaccins anti-pneumoccoques, Grange Castle est dimensionné pour accueillir de futurs grands produits biotech de Pfizer.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles