Nous suivre Industrie Pharma

Pfizer envisage de céder sa division sans ordonnance Consumer Healthcare

Hélène Bour

Sujets relatifs :

, ,

Le géant américain a indiqué qu'il étudiait plusieurs scénarios quant à l'avenir de sa division de médicaments sans ordonnance, Consumer Healthcare. La décision finale sera prise en 2018. Parallèlement, Pfizer a cédé un site américain d'API au façonnier allemand CordenPharma.

Après le géant allemand Merck KGaA (CPH n°813), c'est au tour de l'Américain Pfizer de s'interroger sur l'avenir de sa division de médicaments sans ordonnance, ou « over-the-counter » (OTC). « Même s'il y a une forte connexion entre nos médicaments sans ordonnance et des pans de nos activités, ils restent distincts de nos activités prioritaires de sorte que leur valeur potentielle serait mieux générée en dehors de l'entreprise », a justifié Ian Read, p-dg de Pfizer. « En explorant des options stratégiques, nous pouvons évaluer la meilleure façon d'alimenter le succès futur et l'expansion de Consumer Healthcare tout en libérant simultanément sa valeur potentielle pour nos actionnaires », a-t-il ajouté. Pfizer a donc indiqué qu'il considérait à ce jour plusieurs options pour cette division de produits en vente libre, à savoir une séparation totale ou partielle via une scission, une vente ou une transaction, par exemple via un échange d'actifs. Pfizer n'exclut pas non plus de finalement garder cette division, et indique que sa décision finale sera prise en 2018 et qu'il ne fera plus de commentaire à ce sujet, tant qu'une décision n'aura pas été prise.

Les activités de cette division Santé grand public comprennent onze marques, et ont généré un chiffre d'affaires de 3,4 milliards de dollars en 2016 (2,8 Mrds €), soit 6,4 % du chiffre d'affaires total du géant américain. La division, dont les produits sont vendus dans plus de 90 pays du monde, comprend deux des dix marques de produits pharmaceutiques en vente libre les plus vendus au monde : l'anti-inflammatoire Advil et les multivitamines Centrum. Elle compte également dix marques dont le chiffre d'affaires dépasse pour chacune 100 M$ en 2016. Selon Reuters, des experts de l'industrie ont indiqué que cette division aurait une valeur potentielle d'un peu moins de 14 Mrds $, mais que Pfizer pourrait en demander plus. Parmi les potentiels acheteurs, le géant de l'alimentation Nestlé, mais aussi des spécialistes des OTC tels que Reckitt Benckiser, Procter et Gamble, GlaxoSmithKline ou encore Johnson et Johnson sont cités. Selon Reuters, il y aurait peu de chance en revanche que le géant Sanofi soit enclin à racheter cette division, puisqu'il est en train d'intégrer la division de santé grand public de Boehringer Ingelheim qu'il a acquise en échange de sa santé animale Merial (CPH n°787).

 

Un site de production d'API cédé au façonnier CordenPharma

 

Parallèlement à cette annonce stratégique, le géant américain a cédé un site de production d'ingrédients pharmaceutiques actifs (API) au producteur et développeur à façon allemand CordenPharma, pour un montant non dévoilé. Situé à Boulder, dans le Colorado (États-Unis), ce site de production de 5 000 m2 nommé Hospira est localisé à proximité d'une usine de CordenPharma, permettant au CDMO d'augmenter ses capacités de production dans la région. Les 100 salariés du site seront tous repris par l'Allemand, qui a conclu un accord d'approvisionnement pluriannuel avec Pfizer, de façon à « défrayer les coûts liés à l'exploitation du site pour les prochaines années et à ajouter du travail au sein de l'usine ». L'occasion pour Pfizer de sous-traiter ses activités, notamment la production d'API pour ses anticancéreux (paclitaxel, irinotecan). Hospira Boulder, qui sera rebaptisé CordenPharma Boulder, sera dirigé par Brian McCudden, actuel p-dg de CordenPharma Colorado, qui a été responsable de Hospira Boulder lors d'une de ses précédentes missions. La clôture de la transaction devrait avoir lieu en novembre 2017.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

MSD supprime plus de 200 emplois à Riom

MSD supprime plus de 200 emplois à Riom

Respectant sa volonté stratégique de recentrer ses activités dans les segments des vaccins, de l’oncologie et de l’infectiologie, MSD procède à la réorganisation de son site de Riom, dans le[…]

Avidity Biosciences lève 100 M$

Avidity Biosciences lève 100 M$

Sandoz acquiert les activités japonaises d’Aspen

Sandoz acquiert les activités japonaises d’Aspen

89bio lève 85 M$ pour cibler la NASH

89bio lève 85 M$ pour cibler la NASH

Plus d'articles