Nous suivre Industrie Pharma

Pfizer condamne deux sites en Inde

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Pfizer condamne deux sites en Inde

GLOBAL BUSINESS WEEK AHEAD PACKAGE - SEARCH "BUSINESS WEEK AHEAD APRIL 27" FOR ALL IMAGES

© Pfizer

Le laboratoire américain a décidé l'arrêt des productions sur deux sites en Inde. 1 700 salariés seront impactés. Pfizer estime que ces deux sites dédiés à l'export et issus de l'acquisition d'Hospira ne sont plus viables économiquement.

Le géant pharmaceutique va réduire la voilure en Inde. Le 8 janvier, la presse indienne a révélé que Pfizer avait enclenché un projet de fermeture de deux usines locales, à Irungattukottai, dans l'État de Chennai, et à Aurangabad, dans celui du Maharashtra. Cette décision fait suite à une évaluation économique des deux usines, laquelle a conclu qu'en raison d'une demande à la baisse, les deux sites n'étaient plus viables. D'après un porte-parole de Pfizer cité par le Business Standard, le groupe s'est donc résolu à stopper les productions « immédiatement » et entend quitter les deux sites, le plus tôt possible, cette année. Le calendrier resterait encore à déterminer. 1 000 salariés à Irungattukottai et 700 à Aurangabad sont concernés, soit un total de 1 700 employés de Pfizer.

Deux usines sont entièrement dédiées à l'export

Si les deux sites sont implantés en Inde, ils n'ont en réalité pas grand-chose à voir avec le marché pharmaceutique indien. Les deux usines sont entièrement dédiées à l'export, affirme la presse indienne. Tous deux proviennent de l'héritage de l'Américain Hospira acquis par Pfizer en 2015. À l'époque, le géant américain avait engagé 17 milliards de dollars pour mettre la main sur ce spécialiste des produits injectables génériques et de biosimilaires, focalisé sur les soins de courte durée et sur l'oncologie (CPH n°702). L'usine d'Irungattukottai produisait jusqu'à présent des antibiotiques de la famille des bêta-lactamines. Celle d'Aurangabad produisait des ingrédients pharmaceutiques actifs (API) pour la classe des pénicillines. Dans les deux cas, il s'agit de marchés matures qui ne sont plus hautement stratégiques. Selon le Business Standard, l'usine d'Irungattukottai aurait aussi rencontré quelques problèmes avec l'autorité américaine des produits de santé (US Food and Drug Administration, FDA). Après des inspections en 2013 et 2015, le site aurait reçu plusieurs notifications de la FDA au sujet de problèmes de respect des normes du contrôle qualité ou de manque de données sur les registres de laboratoires. Au printemps, Pfizer avait dû rappeler 1,8 million de doses d'antibiotiques produits dans cette usine pour le marché américain pour des problèmes d'impureté (CPH n° 845).

D'après Reuters, Pfizer serait également en cours de fermeture d'un site de recherche et développement à Taramani, dans le Chennai, lui aussi issu de l'héritage d'Hospira, mais il n'y aurait aucun lien avec le projet de fermeture des deux usines. En Inde, après la finalisation de cette restructuration, Pfizer détiendra encore deux sites de production : à Goa (Vishakapatnam), il serait en cours d'extension pour un faire un site d'excellence pour la production stérile, et à Ahmedabad (Gujarat), dans le cadre d'une co-entreprise avec Cadila.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Alexion achète Achillion pour 930 M$

Alexion achète Achillion pour 930 M$

  Avec le rachat d’Achillion pour près d’un milliard de dollars, Alexion renforce son pipeline sur les maladies rares. Une acquisition qui doit permettre à Alexion d’être, à terme, moins[…]

Ipsen enrichit son portefeuille dans les maladies rares

Ipsen enrichit son portefeuille dans les maladies rares

Acino achète une trentaine de produits à Takeda

Acino achète une trentaine de produits à Takeda

Sanofi inaugure sa première usine digitale

Sanofi inaugure sa première usine digitale

Plus d'articles