Nous suivre Industrie Pharma

Pfizer cède l'une de ses usines de Porto Rico et deux de ses activités

Sujets relatifs :

,
Galen Holding vient d'annoncer la reprise auprès de Pfizer de l'unité de production située à Fajardo (Porto Rico). Cette unité fabrique plusieurs produits, dont les contraceptifs oraux Estrostep et Loestrin, ainsi que le traitement de substitution hormonale femhrt, rachetés par Galen à Pfizer l'an dernier. Elle emploie environ 300 personnes. Selon les termes de la transaction, Galen continuera à fournir à Pfizer les produits fabriqués par l'unité, en attendant leur transfert au sein d'autres sites de production du leader mondial de la pharmacie. Le repreneur entend de son côté intégrer à l'usine la production de médicaments actuellement en développement, ainsi que d'autres faisant l'objet de contrats de façonnage. Selon Roger Boisseauneault, p-dg de Galen Holdings, le site de Fajardo deviendra le site primaire du groupe pour l'ensemble de ses contraceptifs oraux, tandis que la production de contraceptifs vaginaux (sous forme d'anneau) sera concentrée au sein de l'usine irlandaise de Larne. Par ailleurs, Pfizer vient de céder coup sur coup deux de ses activités non pharmaceutiques. Ainsi, Advanced Medical Optics va acheter l'activité de produits de chirurgie ophtalmique du laboratoire pour 450 M$. Une entité qui représente un chiffre d'affaires de 150 M$ et qui comprend les sites de production et de R&D situés à Gröningen (Pays-Bas), Uppsala (Suède) et Bangalore (Inde). Parallèlement, Pfizer a finalisé la vente de son activité de diagnostic des maladies auto-immunes aux fonds d'investissement Triton et PPM Venture. Une transaction valorisant à 575 M$ cette division qui enregistre un chiffre d'affaires annuel d'environ 200 M$. Des acquisitions dans les biotechnologies en vue Hank McKinnel, président du laboratoire américainn a par ailleurs annoncé un changement de cap dans la stratégie de Pfizer. Selon le dirigeant, le groupe va désormais privilégier les acquisitions de sociétés de biotechnologies à la signature d'accords de licences. Alors que les relations entre l'industrie pharmaceutique et les sociétés de biotechnologies privilégient ce dernier type de relation, Hank McKinnel a prévenu : « le principal changement que vous pourrez observer dans notre stratégie est la hausse du nombre d'acquisitions que nous allons conduire dans ce domaine ». Un changement qui s'est déjà traduit par le rachat fin 2003 de la compagnie Esperion, pour 1,3 Mrd $, renforçant le pipeline de Pfizer dans le domaine cardio-vasculaire.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles