Nous suivre Industrie Pharma

Pesticides : les apiculteurs contestent une étude ministérielle

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

L'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) a contesté le 24 mars les conclusions d'une étude du ministère de l'Agriculture, selon laquelle les pesticides ne joueraient qu'un rôle mineur dans la mortalité accrue des abeilles observée ces dernières années. L'Unaf rapporte que, selon l'étude, la mortalité des abeilles serait ainsi attribuable aux pesticides dans seulement 6,6 % des cas, aux agents pathogènes dans 39 % des cas, à des phénomènes de désertion de la ruche dans 11 % des cas, et enfin à de « mauvaises pratiques apicoles » dans 14 % des déclarations. L'Unaf, qui a exercé son droit d'accès aux documents administratifs ayant servi à cette étude, a constaté « des disfonctionnements graves soulevant des questions majeures » et remettant en cause ces données. Elle a ainsi observé « des disparités régionales dans le nombre de déclarations de mortalité », « des disparités régionales dans la manière de conduire les enquêtes », « une sous-évaluation de l'impact des résidus de pesticides dans la mortalité de la colonie » et enfin « des biais réglementaires et statistiques dans le bilan national annuel de nature à induire un effet de surreprésentation des causes pathologiques ». « Au regard de ces éléments, le dispositif de surveillance des mortalités massives aigües d'abeilles mis en oeuvre au niveau national est défaillant et non fiable », a regretté Gilles Lanio, président de l'Unaf. « En cas de mortalités massives aigües, et afin de recommander à ses adhérents de s'engager dans des déclarations en cas de troubles, l'Unaf demande que le processus de collecte des données, leur qualité et leur exploitation soient évalués au plan national par un comité d'experts indépendants rassemblant les parties prenantes, y compris les apiculteurs au travers de leurs organisations syndicales ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Le représentant des entreprises du médicament évalue les investissements réalisés dans l'industrie pharmaceutique en 2020 à plus de 9 Mrds € dont 2 Mrds € dédiés à[…]

07/07/2021 | Politique de santéPanorama
Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Plus d'articles