Nous suivre Industrie Pharma

PCAS veut réorganiser son site de Longjumeau

L.H.

Sujets relatifs :

, ,
PCAS veut réorganiser son site de Longjumeau

© PCAS

Le Français PCAS, spécialisé dans le développement et la production de molécules complexes pour les sciences de la vie et les technologies innovantes, a rendu public son projet de réorganisation de son site de Longjumeau (Essonne), qui abrite le siège social de l'entreprise. Une information et une consultation de ses instances représentatives du personnel ont ainsi été lancées. Ce projet devrait permettre à la société de conserver sa compétitivité, face à un contexte mondial très concurrentiel, une fragmentation importante de ses clients, une activité très consommatrice de capital et de fortes contraintes réglementaires. Une partie des fonctions des business units et des fonctions support, actuellement situées à Longjumeau, pourraient ainsi être transférées respectivement vers les sites de Porcheville (Yvelines) et d'Ecully (Rhône). PCAS souligne qu'aucune réduction d'effectif n'est envisagée pour le moment. Cependant, en cas de refus de la proposition par les salariés concernés, la société indique qu'elle « pourrait être contrainte d'envisager leur licenciement à défaut d'avoir pu les reclasser ». Si ce refus venait à concerner au moins dix salariés, un plan de sauvegarde de l'emploi pourrait être mis en oeuvre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

En bref : Seekyo et Genkyotex

En bref : Seekyo et Genkyotex

Seekyo lève 800 000 euros Avec le soutien de la French Tech Seed, Seekyo a annoncé avoir bouclé une première levée de fonds de 800 000 €. Un financement grâce auquel la biotech de Poitiers[…]

24/01/2020 | BiotechnologiesActus Labo
AstraZeneca va investir plus de 500 M$ en France

AstraZeneca va investir plus de 500 M$ en France

Johnson & Johnson signe une année en demi-teinte

Johnson & Johnson signe une année en demi-teinte

Une visibilité financière jusqu’au troisième trimestre 2020 pour Bone Therapeutics

Une visibilité financière jusqu’au troisième trimestre 2020 pour Bone Therapeutics

Plus d'articles