Nous suivre Industrie Pharma

PCAS regroupe son activité européenne de R&D à Porcheville

Hélène Bour

Sujets relatifs :

, ,

Le chimiste français PCAS (Produits chimiques et auxiliaires de synthèse) annonce l'acquisition d'un nouveau centre de R&D à Porcheville (Yvelines), destiné à regrouper toute sa R&D européenne dans les prochaines années.

Le spécialiste français du développement et de la production de molécules complexes pour les sciences de la vie et les technologies innovantes a annoncé, le 22 novembre, l'accélération de sa stratégie d'innovation, avec l'acquisition d'un nouveau centre de Recherche et Développement (R&D) à Porcheville, dans les Yvelines. Ce site, spécialisé dans l'étude toxicologique des candidats-médicaments et dans la production de principes actifs, a été fermé en début d'année faute de repreneur (CPH n°746) et a laissé environ 130 salariés sur le carreau. Il appartenait auparavant à Covance, qui l'avait lui-même acquis auprès de Sanofi-Aventis en 2010 (CPH n°523). Mais ce site ne tombera finalement pas en désuétude, puisque PCAS a vu en lui la possibilité de regrouper toutes ses activités de R&D pour en faire sa plateforme européenne. PCAS nous a précisé avoir racheté à la fois les bâtiments et le matériel, pour un montant qui n'a cependant pas été dévoilé. Le groupe de chimie fine de spécialité, d'ingrédients pharmaceutiques actifs (API) et de génériques dont le siège social est basé à Longjumeau dans l'Essonne prévoit de regrouper progressivement l'intégralité de ses actifs de R&D sur ce centre de Porcheville, situé à 40 km de Paris. « Ce nouveau centre deviendra progressivement la plateforme centrale pour les projets R&D de PCAS afin de soutenir l'élargissement du portefeuille de produits et le développement de solutions propriétaires. Le regroupement de l'ensemble de nos équipes R&D, à proximité de notre site industriel de Limay, soutiendra significativement notre stratégie d'innovation visant la réduction des délais de développement et l'instauration de puissantes synergies », a ainsi expliqué Vincent Touraille, directeur général du groupe. « Cette étape stratégique majeure pour PCAS intervient en complément des mesures d'optimisation de nos capacités de production industrielle et soutiendra efficacement la dynamique de croissance rentable à laquelle le groupe est solidement attaché », poursuit le dirigeant.

Deux vagues de transfert pour rassembler la R&D européenne

Concrètement, le regroupement des équipes de R&D d'Europe sur le site de Porcheville va s'effectuer en deux étapes, nous explique Vincent Touraille. Dès janvier prochain, les quelque 25 employés du site de Limay, situé à quelques kilomètres seulement de Porcheville, y seront redéployés. Les 20 à 30 salariés de R&D travaillant sur le site de Longjumeau seront transférés aux alentours de juin 2017. Et pour porter les effectifs du nouveau site à environ 70-80 employés, cette même année, PCAS prévoit d'embaucher 25 personnes supplémentaires. En 2018, les autres salariés de R&D des sites français et finlandais, à savoir Couterne (Orne) et Turku (sud-ouest finlandais), auront la possibilité d'être eux aussi transférés à Porcheville, en plus de nouvelles vagues d'embauche. De quoi porter à environ 100 personnes l'effectif de Porcheville. Les deux autres sites de R&D, basés au Canada et dans le Gard (sa filiale biotechnologique Protéus) ne devraient pas être amenés à bouger. À Porcheville, le centre se distingue par une surface utile de plus de 10 000 m2, ainsi que par ses équipements de pointe nécessaires au développement de molécules complexes, notamment des infrastructures et pôles d'expertise en cristallographie et en méthode analytique, ainsi que d'importantes capacités en termes de kilo-lab et de pilotes industriels. Le tout étant en adéquation avec les bonnes pratiques de fabrication et conforme aux normes environnementales. Ce nouveau site, qui « facilitera la montée en puissance de l'offre de sous-traitance en R&D de PCAS », sera aménagé avec une augmentation du nombre de kilo-lab et une intégration de trois nouveaux ateliers pilotes « pour tester industriellement les nouvelles synthèses avant la production en routine », note le groupe. PCAS prévoit également de créer une équipe dédiée aux génériques pour développer le catalogue de produits destinés aux génériqueurs. Le groupe emploie 900 salariés dans six pays et a réalisé un chiffre d'affaires de 179 millions d'euros en 2015, dont 7 % ont été dédiés à la R&D.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Coentreprise Hisun-Pfizer Pharmaceuticals : Pfizer cède ses parts à Sapphire

Coentreprise Hisun-Pfizer Pharmaceuticals : Pfizer cède ses parts à Sapphire

Pfizer s'oppose à l'utilisation de ses produits pour la peine capitale

Pfizer s'oppose à l'utilisation de ses produits pour la peine capitale

Plus d'articles