Nous suivre Industrie Pharma

Paxil : GSK accepte de payer une amende de 2,5 M$

Sujets relatifs :

, ,
GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé avoir accepté de payer 2,5 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites engagées par le ministre de la Justice de l'Etat de New York, Eliot Spitzer, qui accusait le laboratoire d'avoir caché des informations négatives sur son antidépresseur Paxil. « Bien que GSK pense que les accusations portées par le ministre de la Justice soient sans fondement, l'entreprise a accepté de payer 2,5 M$ à l'Etat de New York pour éviter le coût élevé et le temps qu'il lui faudrait passer à se défendre dans une longue action en justice », a expliqué le groupe pharmaceutique. Selon E. Spitzer, GSK avait caché intentionnellement depuis 1998 des informations négatives concernant les risques engendrés par Paxil lorsqu'il était administré à des enfants et adolescents, en dissimulant des études scientifiques dont les résultats pouvaient nuire au médicament. En réponse à ces accusations, GSK avait volontairement publié sur son site Internet des études sur tous les cas d'enfants et d'adolescents traités au Paxil. Le groupe s'est déclaré « satisfait du fait que le ministre de la Justice estime que le registre des cas cliniques mis sur pied fournira toute l'information nécessaire ». Cette décision intervient alors que la FDA envisage de rendre obligatoire un avertissement sur les risques d'un traitement antidépresseur chez les adolescents.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles