Nous suivre Industrie Pharma

Pas de dispositif adéquat selon le ministère de la Santé

S.L. AVEC AFP

La ministre de la Santé a estimé que la France n'avait pas de « dispositif adéquat » en matière de surveillance des médicaments après les récentes affaires impliquant des traitements à l'usage détourné ou aux risques mal pris en compte. « Il faut s'assurer que les événements qui renvoient à des accidents ou à des effets secondaires problématiques remontent bien aux autorités sanitaires. Aujourd'hui, nous n'avons pas la certitude que tous les événements à risque remontent en direction des autorités sanitaires », a déclaré Marisol Touraine. « Il n'est pas normal que Diane 35 ait pu être prescrite pendant des années, des décennies, en dehors du cadre pour lequel elle avait été mise sur le marché », a encore indiqué la ministre. Rappelons que l'Agence du médicament (ANSM) a décidé de déclencher une procédure de suspension des AMM de Diane 35, le 30 janvier, suspension qui prendra effet dans les 3 mois. En début d'année, l'Agence avait souligné son intention de réduire l'usage des pilules de 3e et 4e génération, et favoriser celles de 2e génération, moins risquées.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

La production française au ralenti

La production française au ralenti

LE CABINET DE CONSEIL ROLAND BERGER POINTE DU DOIGT LE TRÈS FAIBLE POSITIONNEMENT DE LA FRANCE SUR LA PRODUCTION DE NOUVEAUX MÉDICAMENTS CHIMIQUES, AU DÉTRIMENT DE SES VOISINS EUROPÉENS. La nouvelle étude sur[…]

01/12/2013 | PanoramaMÉDICAMENTS
Demande de statut de médicament orphelin pour naproxcinod

Demande de statut de médicament orphelin pour naproxcinod

Avis positif du CHMP pour Kadcyla

Avis positif du CHMP pour Kadcyla

Résultats de phase III décevants pour Yervoy

Résultats de phase III décevants pour Yervoy

Plus d'articles