Nous suivre Industrie Pharma

Partenariat stratégique entre Yposkesi et Axovant

Laura Hendrikx
Partenariat stratégique entre Yposkesi et Axovant

© Cyrille Bernard

Le CDMO français Yposkesi a annoncé avoir signé un accord de principe pour un partenariat stratégique visant à augmenter les capacités de production d'Axovant Sciences. La société de biotechnologie développe des thérapies géniques pour traiter des pathologies neurologiques et neuromusculaires.

La spin-off du Genethon, spécialisée dans la production de vecteurs viraux pour les médicaments de thérapie génique, a annoncé, le 28 novembre, un accord de principe sur les termes d'un partenariat stratégique avec Axovant Sciences, qui développe des thérapies géniques innovantes visant des pathologies neurologiques et neuromusculaires. Selon les termes de cet accord, dont les modalités financières n'ont pas été révélées, Axovant bénéficiera d'un espace dédié dans les suites de production d'Yposkesi pour produire des virus adeno-associés aux normes BPF (bonnes pratiques de fabrication) durant les phases de développement et de commercialisation de ses programmes de thérapie génique. Cette collaboration stratégique à long terme entre Yposkesi et Axovant comportera également un volet d'expertise dédiée en matière de développement de procédés, de transfert de technologie, de production à grande échelle, de contrôle qualité et d'assurance. « Nos installations à la pointe de la technologie, nos solides capacités de production et nos décennies d'expérience de la production qualité BPF sont très attractives pour des sociétés leaders dans le domaine de la thérapie génique comme Axovant. Nous mettrons l'ensemble de nos compétences à disposition pour aider Axovant à développer son pipeline de thérapies innovantes », a déclaré Alain Lamproye, directeur général d'Yposkesi.

Un nouveau bâtiment pour 2019

Malgré son jeune âge - sa création date de 2016 - Yposkesi bénéficie en effet de bientôt 30 ans de recherche sur l'ADN menée par le Genethon. C'est, à ce jour, le seul façonnier français dans le domaine de la thérapie génique. Ses locaux s'étendent sur 5 000 mètres carrés où travaillent 160 personnes, dont 41 dédiées à la production et 38 à l'innovation et au développement. Situés à Evry (Essonne), à deux pas du Genethon, ils abritent de nombreuses suites de fabrication indépendantes pour la production en vrac et le remplissage aseptique, ainsi qu'une grande expertise en matière de développement et de fabrication de vecteurs. Deux réacteurs de 200 litres y travaillent en parallèle, portant la capacité totale du site à 400 litres. En 2019, Yposkesi prévoit d'augmenter sa capacité pour produire des lots commerciaux pour atteindre, en 2021, une surface totale disponible de 10 000 m2, grâce à la construction d'un bâtiment de plus de 4 000 m2 doté d'une capacité de production de vecteurs viraux de 2 000 litres, juste en face du bâtiment actuel. Ce nouveau bâtiment produira plus de 40 lots par an et devrait employer 80 personnes. « Ce nouveau centre représentera l'élément clé d'une filière industrielle qui permettra de répondre aux besoins actuels des laboratoires de l'AFM-Téléthon ainsi qu'à ceux de nombreux acteurs académiques et industriels des biotechnologies, en leur proposant une plateforme pour la production de leurs thérapies, qu'il s'agisse de lots cliniques ou commerciaux », indiquait le compte rendu du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) qui s'est tenu, le 10 juillet dernier, à Matignon.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Le géant américain poursuit une stratégie d'investissement pour renforcer son leadership dans les thérapies géniques. Un demi-milliard de dollars, c’est la somme que Pfizer a annoncé vouloir[…]

22/08/2019 | Thérapie géniqueActus Labo
Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Plus d'articles