Nous suivre Industrie Pharma

Paracétamol : Sanofi-Aventis poursuit ses investissements à Lisieux

Sujets relatifs :

, ,
Paracétamol : Sanofi-Aventis poursuit ses investissements à Lisieux

Le site de Lisieux (Calvados) vient de consacrer 10 M€ à de nouvelles installations pour la formulation et le conditionnement de paracétamol, que Sanofi-Aventis commercialise sous la fameuse marque Doliprane. Le groupe porte ainsi ses investissements à 31 M€ sur le site depuis 2002.
Le site de Lisieux (Calvados) vient de consacrer 10 Me à de nouvelles installations pour la formulation et le conditionnement de paracétamol, que Sanofi-Aventis commercialise sous la fameuse marque Doliprane. Le groupe porte ainsi ses investissements à 31 M€ sur le site depuis 2002.

Pour faire face à l'augmentation de la demande, le site de Lisieux a inauguré de nouveaux équipements qui lui permettent « d'améliorer la formulation de comprimés, sachets et suppositoires à base de paracétamol (Doliprane), de produire plus et d'être plus compétitif », précise Amer Khoury, directeur du site. Cette inauguration était l'occasion d'une double fête puisque Doliprane célèbre cette année ses 45 ans. « 45 ans et tout l'avenir devant lui », comme se plaît à le dire Roselyne Bachelot, ministre de la Santé. L'investissement de 10 millions d'euros intègre un nouvel atelier de granulation, une nouvelle centrale de pesée, ainsi qu'une nouvelle ligne de conditionnement. Ainsi, l'opération de granulation est internalisée à Lisieux. « Cela contribue à la sécurisation du procédé, à la traçabilité et à l'optimisation de la qualité par un confinement maximal de la poudre tout au long des étapes de fabrication », explique Amer Khoury. « Cet investissement est le signe d'une production très ancrée en France » ajoute Philippe Luscan, vice-président des Affaires industrielles chez Sanofi-Aventis, indiquant que 28 000 personnes travaillent pour le groupe en France sur quelque



40 sites. Dont 14 000 pour la partie industrielle et 7 500 pour la recherche. Sanofi est très représenté en Normandie où il dispose de trois autres sites de production : Trait et Saint-Aubin-Lès-Elbeuf (Seine-Maritime), et Val-de-Reuil (Eure). À Lisieux, « Sanofi est le fleuron de l'industrie locale », se réjouit Bernard Aubril, maire de la ville, ajoutant que le réseau local de bus (Lexobus) est aux couleurs de la boîte de Doliprane. Depuis la fermeture en 2008 de la dernière usine européenne de production de paracétamol, celle de Rhodia à Roussillon en Isère (CPH n°416), Sanofi multiplie les fournisseurs pour l'achat de sa matière active. « Et sécurise ainsi son approvisionnement », indique Christian Lajoux, président de Sanofi-Aventis France. Les productions sont aujourd'hui situées aux États-Unis, en Inde et en Chine.

Doliprane : une croissance à deux chiffres

Le site de Lisieux, qui compte 175 salariés, transforme 1 200 tonnes par an de paracétamol et produit ainsi 145 millions de boîtes chaque année, essentiellement destinées au marché français (95 % de la production). Sanofi dispose également d'un back-up sur le site de Compiègne (Oise) et d'une production de formes effervescentes à Cologne en Allemagne. Soit 350 personnes sur trois sites. Pour faire face à la pandémie de grippe et constituer des stocks, le site de Liseux est en cours de passage à une production 7 jours/7 contre 6 jours/7 aujourd'hui. Doliprane doit son succès au fait qu'il soit un médicament non-substituable, et que son prix de vente soit très faible (1,74 € en officine, proche de celui des paracétamols sans marque). Il n'est donc pas concurrencé. Sanofi génère 170 M€ de chiffre d'affaires annuels avec ce composé. Des ventes avec une croissance à deux chiffres, notamment tirée par le retrait du Di-antalvic (paracétamol et dextropropoxyphène) en France par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé
(Afssaps).
À Lisieux, Juliette Badina

Votre titre ici
31 M€ depuis 2002

2002 : Construction d'un bâtiment pour la fabrication de sachets pour 1,1 M€, après
transfert lors de la fermeture du site de Saint-Jean-de-Livet.

2003 : Création d'un pôle Utilités avec l'installation
d'une nouvelle chaufferie et le remplacement progressif des équipements jusqu'à cette
année pour un montant cumulé de
3,7 M€.

Investissements de maintien du niveau de
qualité pour 8,5 M€.

2006 : Construction d'un magasin Produits
finis et articles de conditionnements pour 5,1 M€.



Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Le magazine Basta ! et son Observatoire des multinationales ont dénoncé, le 13 novembre, pas moins de 14 millions de liens d'intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé -[…]

19/11/2018 | PharmaEnquêtes
Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Plus d'articles