Nous suivre Industrie Pharma

Paludisme : Sanofi va développer un traitement peu coûteux

Sujets relatifs :

, ,
Sanofi-Aventis s'associe à la fondation Initiative pour des médicaments en faveur des maladies négligées (DNDi), créée par Médecins sans frontières en 2003, pour mettre à disposition des populations défavorisées un traitement à bas prix contre le paludisme.
Il sera disponible dès cette année et sera commercialisé dès l'obtention d'AMM locales. Plus de 25 demandes ont d'ores et déjà été déposées. Le médicament développé ne sera pas breveté et sera vendu à prix coûtant aux structures publiques des pays concernés, aux institutions internationales, aux ONG et aux pharmacies adhérent au programme de Sanofi-Aventis. Il ne coûtera, pour un traitement complet de trois jours, pas plus d'1 $ par adulte et 0,50 $ par enfant. Un prix plancher qui s'explique par la mise au point d'un médicament simplifié, et donc moins cher à produire, associant à doses fixes l'artésunate (AS) et l'amodiaquine (AQ), connu sous la marque Coarsucam sur le marché. Cette nouvelle formulation a été recommandée par l'OMS, face à la résistance des parasites à la chloroquine, qui atteindrait désormais 90 % dans de nombreuses régions d'Afrique. Une telle association permettra de limiter le traitement pour un adulte à 2 comprimés par jour en une prise pendant trois jours. Trois dosages différents ont été développés spécifiquement pour les enfants de 2 mois à 13 ans, pour qui un seul comprimé par jour sera nécessaire. Ce produit sera fabriqué au Maroc, pour une utilisation prioritaire en Afrique sub-saharienne. Une région où sont concentrés 90 % des décès liés au paludisme, soit plus de 900000 personnes. C.G.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles