Nous suivre Industrie Pharma

OTC : Reckitt Benckiser s'empare de Boots Healthcare

Sujets relatifs :

,
Epilogue de la mise aux enchères la division Boots Healthcare International (BHI) du Britannique Boots, spécialisée dans la vente de médicaments sans ordonnance.
La division a finalement été adjugée et vendue au leader des détergents ménagers britannique Reckitt Benckiser pour 1,9 Mrd £ (2,8 Mrds€). Le montant de la transaction se situe dans le haut de la fourchette des analystes: estimé entre 1 et 1,25 Mrd £ lors de la mise en vente de la filiale en avril (CPH n°295), le prix de vente de BHI frôlait dernièrement les 1,7 Mrd £. Pour remporter la partie, le Britannique Reckitt Benckiser a dû faire face à une concurrence sévère. Selon les sources du marché, GlaxoSmithKline (GSK), Johnson & Johnson, Procter & Gamble, Novartis, mais aussi Bayer étaient candidats. La veille de l'annonce du rachat, Bayer a cependant retiré son offre se disant « n'être pas prêt à la relever ». Selon la presse allemande, Bayer proposait seulement 1,4 Mrd £ (2 Mrds€), une somme inférieure aux propositions, beaucoup plus généreuses, de ses principaux concurrents. Selon le Financial Times, les autres repreneurs éventuels ont également retiré leurs offres le même jour à l'exception de Novartis, battu d'une courte tête par Reckitt Benckiser. Le p-dg de Reckitt Benckiser, Bart Becht, s'est quant à lui félicité de cette acquisition qui va augmenter de 90 %, à 1 Mrd £ (1,4 Mrd€), le chiffre d'affaires de sa division Health & Personal Care et représenter 26 % de l'ensemble des ventes. Sur l'année close en mars 2005, BHI a en effet enregistré un chiffre d'affaires de 523 M£ (760 M€). Le groupe attend des synergies nettes de 130 M£ (189 M€) à l'horizon 2008. Le Britannique, qui possède les marques Veet, Calgon, Air Wick et Woolite, pourra ajouter les fleurons de BHI (l'antidouleur Nurofen, les pastilles pour la gorge Strepsils, la ligne de produits cosmétiques Clearasil) à son propre portefeuille de médicaments sans ordonnance. Ce dernier comprend des produits tels que Bonjela (maux de dents du nourrisson), Senokot (constipation), Gaviscon (infections intestinales), Disprin et Lemsip (aspirine, états grippaux). Quant à Boots, il versera un dividende de 1,4 Mrd £ (2 Mrds€) à ses actionnaires sur les fruits de cette vente. Il investira le reste dans l'entité qui naîtra de sa fusion avec Alliance Unichem, important réseau européen de pharmacies de villes et de distribution de médicaments, opération annoncée récemment pour 7 Mrds £ (10 Mrds€). Boots comptait initialement boucler la vente de sa division avant la fin de son exercice en cours, c'est-à-dire avant mars 2006. Mais sa fusion avec Alliance Unichem, dont la vente de BHI était une condition, a accéléré les événements. Boots est désormais libre de se rapprocher d'Alliance Unichem, le bien-fondé de l'opération étant cependant contesté par bon nombre d'analystes et d'investisseurs.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles