Nous suivre Industrie Pharma

Oril Industrie face au N-Nitrosomorpholine

Akela Sophia

Sujets relatifs :

, ,

Le site de production de principes actifs pharmaceutiques Oril Industrie à Bolbec en Seine-Maritime a dû faire face cet été à la découverte d'une pollution au N-Nitrosomorpholine de captages d'eau potable, liée aux rejets de son usine. « Cette découverte a été faite dans le cadre d'une campagne nationale de détection de micropolluants émergents, dont la N-Nitrosomorpholine, pour lesquels il n'existe pas aujourd'hui de réglementation », précise Alain Renaud, directeur du site. « La N-Nitrosomorpholine retrouvée en quantité infinitésimale dans les captages est issue de la dégradation de morpholine. Nous utilisons ce composant pour l'élaboration de l'un de nos produits. A priori, la morpholine ne présente pas de toxicité particulière. Nous ne pouvions pas par ailleurs détecter la présence de N-Nitrosomorpholine dans les eaux rejetées de la station puisque sa détection n'est pas incluse dans les recherches de polluants éventuels que nous effectuons via des tests journaliers des rejets de notre station. Nous avons tout de suite réagi face à cette découverte. Nous avons d'abord arrêté, vidé et nettoyé notre station d'épuration et installé un circuit spécifique pour dévier tous les effluents liés à l'utilisation de morpholine vers une cuve spéciale. Ces effluents sont ensuite dirigés vers une usine de traitement spécialisée. Nous réfléchissons à d'autres solutions en attendant sans doute une nouvelle législation ». Pour l'heure, la solution adoptée a déjà coûté 1,5 M€ à Oril Industrie. Filiale de Servier, le site de Bolbec (750 salariés) est spécialisé d'une part, dans le développement et l'industrialisation de molécules élaborées par les chercheurs du groupe et d'autre part, dans la fabrication de principes chimiques actifs élaborés par sa maison mère. Oril Industrie y aura investi une dizaine de millions d'euros en 2012. « Ces investissements sont consacrés à la maintenance et à l'optimisation de l'appareil productif », résume Alain Renaud. « Nous adaptons en permanence nos outils à nos missions et nous avons actuellement en recherche développement industrialisation un douzaine de projets ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles