Nous suivre Industrie Pharma

Organon ferme une usine américaine

Sujets relatifs :

,
Organon USA, filiale américaine d'Akzo Nobel, devrait fermer son unité de production de West Orange (New Jersey), spécialisée dans les formes injectables, d'ici au 15 juin. Une mesure qui affectera 220 employés. La compagnie a toutefois assuré que le tiers de ces personnes serait transféré au sein d'autres activités du groupe. Vieille de 44 ans, l'usine produisait les deux agents bloquants neuromusculaires Succinylcholine et Norcuron (bromure de vécuronium), dont la production sera arrêtée. La production de leur successeur, Zemuron (bromure de rocuronium), sera quant à elle sous-traitée à une compagnie américaine non-identifiée. Le dernier produit de West Orange, la formulation lyophilisée de Follistim (FSH), subira le même sort. Sa nouvelle formulation tout juste homologuée par la FDA prendra la relève. Elle se présente sous la forme d'un stylo pré-rempli du mélange d'hormones. En 2003, Organon (santé humaine) a affiché 2,27 Mrds d'euros de ventes, contre 13 Mrds d'euros pour Akzo Nobel. Le groupe néerlandais a par ailleurs présenté ses résultats pour le premier trimestre. Son bénéfice net a grimpé de 7 % par rapport au premier trimestre 2003, s'établissant à 133 millions d'euros. Le bénéfice opérationnel du secteur des revêtements a bondi de 17 %, bénéficiant des programmes de restructuration et d'une croissance soutenue dans la région Asie-Pacifique et aux Etats-Unis. La branche Produits chimiques s'en sort bien elle aussi malgré des conditions difficiles. En revanche, les ventes de la pharmacie essuient une chute de 7 %, à 821 millions d'euros. Le bénéfice opérationnel de la division a tout de même progressé de 10 %, à 155 millions d'euros, grâce aux économies et à la réorganisation du portefeuille d'activités du groupe. Dans le détail, Organon a dû faire face à un euro fort, à l'attaque des génériqueurs américains sur l'antidépresseur Remeron (mirtazapine) et à une baisse des ventes des produits de thérapies hormonales suite aux inquiétudes émises à leur encontre. Tous ces éléments ont conduit à la baisse des ventes de la division santé humaine. Mais un paiement de 30 millions d'euros de la part de Sanofi-Synthélabo pour le transfert d'Arixtra et l'octroi d'une licence de commercialisation d'une version générique de Remeron sur le marché allemand ont en partie compensé cette chute. La division de synthèse à façon, Diosynth, a pour sa part souffert des surcapacités pénalisant le marché de la production à façon de principes actifs. Des restructurations ont été annoncées en Ecosse, au Mexique et aux Pays-Bas. Seul Intervet, la division Santé animale, a bénéficié d'une croissance au sein du secteur pharmaceutique. Elle enregistre une progression de 5 % de ses ventes. Les perspectives pour l'année 2004 demeurent inchangées : Akzo Nobel prévoit un bénéfice net inférieur à celui de 2003.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles