Nous suivre Industrie Pharma

Ophtalmologie : 15,5 M€ collectés pour la biotech SparingVision

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Bpifrance, via le fonds Accélération biotechnologies santé et le fonds Biothérapies innovantes et maladies rares, la Fondation voir et entendre (FVE) ainsi que la Foundation Fighting Blindness Clinical Research Institute (FFB-CRI) ont investi un total de 15,5 millions d'euros dans la société de biotechnologie SparingVision. Cet investissement a été effectué tel que suit : 7 M€ par FFB-CRI, 7 M€ par Bpifrance et 1,5 M€ par FVE. Spin-off de l'Institut de la vision créé en juin 2016, SparingVision est axée sur la découverte et le développement de thérapies innovantes pour le traitement des dégénérescences rétiniennes. Le traitement actuellement développé par SparingVision vise à soigner la rétinopathie pigmentaire, dégénérescence rétinienne héréditaire la plus fréquente, et entre actuellement en validation préclinique. Connu sous le nom de RdCVF (rod-derived cone-viability factor), ce traitement se fonde sur une protéine naturellement présente dans la rétine saine, identifiée par les co-fondateurs de SparingVision. Cette protéine préviendrait ou ralentirait la dégénérescence des cônes, les cellules contenues dans la rétine qui permettent, entre autres, de lire, conduire et reconnaître les visages. L'objectif de SparingVision est de lancer, d'ici à deux ans, un essai clinique pour confirmer l'innocuité et l'efficacité de cette stratégie thérapeutique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

La reprise des sites Famar par Delpharm effective

La reprise des sites Famar par Delpharm effective

Les négociations entamées début octobre se sont concrétisées le 18 novembre. Les deux CDMO, Famar et Delpharm, ont annoncé l’acquisition par le groupe français Delpharm de cinq sites de[…]

19/11/2019 | Actus LaboCDMO
Nicox lève 12,5 millions d’euros

Nicox lève 12,5 millions d’euros

Fujifilm mise plus de 100 M€ sur la thérapie génique

Fujifilm mise plus de 100 M€ sur la thérapie génique

Roche met la main sur Promedior

Roche met la main sur Promedior

Plus d'articles