Nous suivre Industrie Pharma

Oncologie : Takeda met la main sur Ariad pour 5,2 milliards de dollars

Hélène Bour

Sujets relatifs :

, ,
Oncologie : Takeda met la main sur Ariad pour 5,2 milliards de dollars

© Takeda

Le géant japonais Takeda s'est lancé dans l'acquisition du spécialiste américain de l'oncologie Ariad Pharmaceuticals pour 5,2 milliards de dollars (4,9 Mrds €).

Le premier groupe pharmaceutique japonais a annoncé, le 16 janvier, avoir conclu un accord définitif pour acquérir Ariad, laboratoire américain spécialisé dans le traitement de cancers rares, pour 24 dollars en numéraire par action, soit 5,2 milliards de dollars au total. Ce qui représente une prime d'environ 75 % sur le cours de clôture d'Ariad juste avant l'accord.

Approuvée à l'unanimité par les deux conseils d'administration, cette acquisition sera financée par Takeda par un nouvel endettement de quatre milliards, le reste provenant de sa trésorerie. La transaction fera d'Ariad, basé à Cambridge dans le Massachusetts et ayant généré un chiffre d'affaires de 118,8 M$ en 2015, une filiale détenue à 100 % par Takeda. L'opération devrait être finalisée fin février 2017, sous réserve de l'acceptation des autorités de la concurrence.

« L'acquisition d'Ariad est une opportunité unique qui nous permettra d'avoir un impact positif sur la vie de plus de patients dans le monde, d'avancer nos priorités stratégiques et de générer des rendements attrayants pour nos actionnaires », a souligné Christophe Weber, p-dg de Takeda.

« C'est une période formidable pour Takeda puisque nous élargirons notre portefeuille en hématologie et transformerons notre franchise globale de tumeurs solides grâce à l'ajout de deux thérapies ciblées innovantes. Les opportunités d'acquérir de telles thérapies ciblées, complémentaires et de haute qualité ne surviennent pas souvent, aussi nous sommes très enthousiasmés par le potentiel de cette transaction pour les patients, pour nos actionnaires et les autres parties prenantes. »

Un rachat en lien avec la réorganisation des activités du groupe

Concrètement, l'acquisition d'Ariad ajoute deux thérapies ciblées et innovantes au portefeuille de Takeda : le Brigatinib, contre les tumeurs solides et notamment le cancer du poumon non à petites cellules, et l'Iclusig, contre la leucémie myéloïde chronique et la leucémie lymphoblastique aiguë.

Les ventes de l'Iclusig devraient se situer autour de 170 à 180 millions de dollars en 2016, alors que le Brigatinib devrait obtenir une approbation pour les États-Unis au cours de l'année, et générer des ventes pouvant atteindre un milliard de dollars. De quoi assurer une croissance durable à Takeda en hématologie et oncologie, cette dernière spécialité étant une des priorités du groupe nippon, qui possède déjà cinq traitements oncologiques dans son portefeuille.

Il bénéficiera en plus de l'expertise d'Ariad dans le domaine de l'inhibition ciblée de kinase, de quoi générer de nouvelles opportunités de pipeline. Takeda a en outre précisé qu'il intégrera la plateforme de recherche et développement d'Ariad et en absorbera les coûts.

Le rachat d'Ariad représente la plus grosse acquisition du géant japonais depuis celui de Nycomed pour 9,6 Mrds € en 2011 (CPH n°551). Plus récemment, le Japonais a cédé sa filiale chimique Wako Pure Chemical à son compatriote Fujifilm Holdings (CPH n°780), pour 1,7 Mrds € environ. Il avait également engagé des discussions avec Valeant pour lui racheter sa filiale de gastro-entérologie Salix, mais aucun accord n'avait été trouvé.

Avec Ariad, Takeda espère obtenir des bénéfices neutres pour l'exercice 2017 et une augmentation dès 2018. La forte croissance des revenues et les économies de synergies compensant les coûts de vente et de marketing pour le lancement du Brigatinib.

À noter qu'en oncologie, Takeda a annoncé, le 11 janvier, une collaboration de cinq ans avec Maverick Therapeutics pour développer la plateforme de T-cells de Maverick et améliorer les thérapies de redirection des cellules T dans le traitement des cancers, via un investissement de 125 M$.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Thérapie génique : AbbVie va collaborer avec Regenxbio

Thérapie génique : AbbVie va collaborer avec Regenxbio

Les deux entreprises veulent développer une thérapie génique indiquée en ophtalmologie. AbbVie et la biotech américaine Regenxbio ont annoncé la signature d’un accord de collaboration dans le[…]

Boehringer Ingelheim et Twist Bioscience vont développer des anticorps thérapeutiques

Boehringer Ingelheim et Twist Bioscience vont développer des anticorps thérapeutiques

ARN : Lilly s’associe à ProQR Therapeutics

ARN : Lilly s’associe à ProQR Therapeutics

Transplantation : Sanofi s’empare de Kadmon et de son Rezurock pour 1,9 Mrd $

Transplantation : Sanofi s’empare de Kadmon et de son Rezurock pour 1,9 Mrd $

Plus d'articles