Nous suivre Industrie Pharma

Oncologie:Exelixis et GSK mettent fin à leur accord

Sujets relatifs :

,
La société biopharmaceutique Exelixis et le géant GlaxoSmithKline mettent fin à six ans de collaboration. Aux termes de l'accord, GSK peut sélectionner jusqu'à deux des composés issus de la collaboration pour leur développement et leur commercialisation.
La société biopharmaceutique Exelixis et le géant GlaxoSmithKline mettent fin à six ans de collaboration. Aux termes de l'accord, GSK peut sélectionner jusqu'à deux des composés issus de la collaboration pour leur développement et leur commercialisation. Il a d'ores et déjà choisi le XL880, déclenchant ainsi un paiement de 35 millions de dollars (22 M?). Exelixis développera et commercialisera les composés non retenus par GSK, que ce soit seul ou en partenariat. « Cette collaboration est un succès qui a été réellement profitable aux deux parties. Avec la sélection de GSK089 (anciennement XL880) et peut-être un autre composé, GSK a renforcé son pipeline en oncologie », a déclaré Paolo Poletti, premier vice-président Oncologie du Centre de développement chez GSK. La collaboration a aussi été essentielle au développement d'Exelixis. « Aujourd'hui, nous avons un portefeuille de onze composés en développement clinique, y compris le XL184, qui entame un essai de phase III cet été », a déclaré George A. Scangos, p-dg de la société biopharmaceutique.
À ce jour, Exelixis a reçu environ 235 M$ de GSK. En outre, si ce dernier choisit un deuxième composé pour la poursuite du développement, Exelixis pourrait recevoir un paiement supplémentaire de l'ordre de 27,5 à 55 M$. En octobre 2002, les deux partenaires avaient établi une vaste alliance pour la recherche, le développement et la commercialisation de nouveaux produits thérapeutiques dans la biologie vasculaire, les maladies inflammatoires et l'oncologie (CPH n°191). Cette alliance conjuguait la plateforme de découverte de gènes d'Exelixis à la capacité de développement et de commercialisation de GSK. En vertu de l'accord, la société américaine était tenue de fournir au Britannique un certain nombre de petites molécules qui avaient présenté les critères de preuve de concept. Exelexis possède actuellement une large gamme de produits en phase I et II du développement clinique. La société a établi d'autres alliances stratégiques avec de grandes sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques, parmi lesquelles Bristol-Myers Squibb, Genentech, Wyeth Pharmaceuticals, et Daiichi Sankyo.
J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles