Nous suivre Industrie Pharma

Oncologie : Cytheris prévoit la signature d'un accord majeur en 2008

Sujets relatifs :

,
La société française espère signer l'an prochain un accord de licence avec un grand laboratoire pour la commercialisation de son candidat médicament le plus avancé, à base d'IL-7.
La société biopharmaceutique française Cytheris cherche actuellement à signer un partenariat avec un grand industriel de la pharmacie ou une importante société de biotechnologies afin de financer le développement clinique de phase III et le lancement de son médicament candidat le plus avancé, l'IL-7 (Interleukine-7). Son p-dg, Michel Morre, a confié à Chimie Pharma Hebdo qu'une « douzaine de sociétés pourraient constituer un partenaire idéal pour acquérir une licence mondiale sur ce produit à fort potentiel, dans toutes les indications ». L'IL7 est développé par Cytheris dans les traitements des virus du Sida et de l'hépatite C. « Nous anticipons la fin de la phase de “preuve de concept” dans le traitement du HIV, dont le rapport final devrait paraître à l'automne 2008. Nous sommes très confiants, en raison de la grande tolérance de l'IL7, qui doit permettre de concourir à la reconstitution du système immunitaire chez les patients infectés par le HIV ou atteints d'une hépatite C, lorsque ces derniers résistent aux traitements de référence. Pour cette dernière pathologie, la preuve de concept devrait être finalisée au cours de l'année 2008. De plus, un financement important pourrait permettre d'élargir les recherches dans d'autres indications en oncologie et dans des vaccins anti-cancers », explique Michel Morre. Afin de préparer cette étape importante, Cytheris a récemment étoffé son équipe de direction: Bertrand Vannier a été nommé directeur financier, Richard Keatinge directeur du développement de l'activité et Thérèse Croughs, directrice médicale (CPH n° 378 et 404). « En fonction de la nature du partenariat signé, une introduction en Bourse pourra être envisagée. L'important est aujourd'hui de valoriser Cytheris à travers un important partenariat et de sécuriser nos financements », souligne le p-dg. La société dispose en outre d'un autre produit en développement avancé dans son pipeline: un adjuvant pour vaccins qui a pour fonction d'augmenter l'efficacité de vaccins en activant sélectivement des lymphocytes NKT. Ce glycolipide est en phase préclinique avancée. Un “lead” a été sélectionné et devrait entrer en phase I dans le courant de l'année. « On a résolu beaucoup d'incertitudes sur ce produit, ce qui nous donne une assez bonne prédictibilité. De plus, en tant qu'adjuvant, son développement est plus rapide que celui de molécules thérapeutiques traditionnelles », ajoute Michel Morre. C.G.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles