Nous suivre Industrie Pharma

Oncologie : Cephalon acquiert Zeneus Holdings pour accélérer sa présence en Europe

Sujets relatifs :

,
La compagnie américaine Cephalon va faire main basse sur le Britannique Zeneus Holdings pour 360 millions de dollars (305 Mh). Objectif: accélérer sa pénétration du marché européen de l'oncologie. Zeneus Pharma, filiale de Zeneus Holdings, commercialise une quinzaine de produits incluant les anti-cancéreux Myocet (doxorubicine liposomale, cancer du sein) et Targretin (bexarotène, lymphome cutané à cellules T). Outre l'oncologie, elle vend des spécialités hospitalières destinées aux soins intensifs et au traitement de la douleur. La transaction va surtout permettre à Cephalon d'accéder à l'important réseau européen de commercialisation de Zeneus. L'Américain s'offre ainsi un ticket d'entrée pour l'Espagne et l'Italie, accroît sa présence en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Il se renforce ainsi sur les cinq plus importants marchés pharmaceutiques européens. Cephalon récupérera également des bureaux au Benelux, en Scandinavie et en Europe de l'Est. La transaction, qui devrait être finalisée en début d'année prochaine, viendra grossir Cephalon Europe de 245 employés (dont 170 commerciaux). Zeneus Holdings, créé en 2004, agira alors comme une filiale de Cephalon. « Cet accord va considérablement enrichir notre portefeuille de produits en Europe. Il entre dans le cadre de notre stratégie et des récentes transactions que nous avons faites aux États-Unis pour créer une plate-forme à partir de laquelle nous allons développer notre division Oncologie », explique Franck Baldino, p-dg de Cephalon. Ainsi, en juin dernier, Cephalon avait racheté Trisenox (trioxyde d'arsenic) à Cell Therapeutics pour 70 M$ (59 M€). Ce produit, homologué en Europe et aux États-Unis pour le traitement de la leucémie, a réalisé 27 M$ (23 M€) de ventes en 2004. En août, la compagnie avait également finalisé l'acquisition de Cima Labs et de son produit vedette OraVescent Fentanyl, actuellement en phase III d'essais cliniques pour le traitement des douleurs liées au cancer. Cephalon espère pouvoir commercialiser ce produit aux États-Unis dès 2006. Mais la plus importante acquisition de l'année a été celle de Salmedix, qui lui avait permis, pour 160 M$, de récupérer le médicament le plus avancé de ce dernier : Treanda (bendamustine) en développement dans le traitement des lymphomes non hodgkiniens. La compagnie développe déjà Actiq pour le traitement des douleurs liées au cancer. Ce traitement, un de ses produits vedettes avec celui de l'épilepsie Gabitril (tiagabine hydrochloride) et de la somnolence Provigil (modafinil), a réalisé en 2004 un chiffre d'affaires de 345 M$ (293 M€). Cephalon, qui commercialise une vingtaine de produits, a enregistré en 2004 un chiffre d'affaires d'environ 1 Mrd $ (850 M€).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles