Nous suivre Industrie Pharma

Olygose inaugure son démonstrateur industriel

A Venette, Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,

Deux millions d'euros. C'est le montant de l'investissement qu'a consenti la société Olygose pour son démonstrateur industriel qu'elle a inauguré sur le parc technologique des Rives de l'Oise situé à Venette, près de Compiègne (Oise). Cette unité permettra à la start-up spécialisée dans la fabrication d'ingrédients pour le marché nutraceutique de produire ses fibres végétales solubles ±alpha-GOS, fabriquées à partir de lait de pois et destinées au secteur de l'alimentaire-santé. Ces fibres brevetées sont dotées d'un pouvoir sucrant et d'une stabilité à la température et à l'acidité, tout en n'induisant aucune acidification de la salive et en engendrant une faible réponse glycémique et insulinémique. « Notre unité permettant d'obtenir ces oligosaccharides s'appuie sur les dernières technologies d'extraction et de fractionnement doux. L'intégralité du procédé s'effectue sans solvants, en phase aqueuse », explique François Debaere, p-dg d'Olygose. Le démonstrateur industriel pourra traiter 2 000 tonnes de matières premières par an, soit une production d'alpha-GOS « de l'ordre de quelques centaines de tonnes ». L'unité devrait également permettre la création de douze postes de production à moyen terme, portant ainsi l'effectif d'Olygose à 18 salariés. La start up indique qu'elle a initié des partenariats avec des groupes du secteur de l'agroalimentaire (confiserie, confiture) et des compléments alimentaires. Avec tous ces développements, Olygose vise à générer des ventes de l'ordre de 100 000 € en 2013, qui devraient se porter « à plusieurs millions d'euros à plus long terme » si tout se déroule comme prévu.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles