Nous suivre Industrie Pharma

Oligosaccharides : Endotis reçoit 4,5 M€ de financements publics

Sujets relatifs :

,
Endotis Pharma, société biopharmaceutique spécialisée dans les oligosaccharides de synthèse (« small-glyco drugs », mimétiques de l'héparine) pour des applications dans les domaines de la thrombose, du cancer, entre autres indications, annonce recevoir 4,5 millions d'euros d'aides publiques pour le développement de trois projets.
Endotis Pharma, société biopharmaceutique spécialisée dans les oligosaccharides de synthèse (« small-glyco drugs », mimétiques de l'héparine) pour des applications dans les domaines de la thrombose, du cancer, entre autres indications, annonce recevoir 4,5 millions d'euros d'aides publiques pour le développement de trois projets. Le premier est une avance remboursable de 2,2 M€ pour le développement préclinique et clinique d'un anti-thrombotique EP42675, ainsi que de son agent neutralisant EP217609. Des études cliniques de Phase II sur EP42675 commenceront début 2009 dans le syndrome coronaire aigu. Par ailleurs, le projet Horus de développement d'un anti-thrombotique administrable par voie orale est éligible à une subvention de 3,3 M€ accordée par les pôles de compétitivité Alsace BioValley et Medicen Paris Region. Ils financeront le projet jusqu'à la première étude chez l'homme. Endotis pourra recevoir jusqu'à 1,2 M€ pour ce programme né d'un partenariat avec Catalent Pharma Solutions et l'équipe de l‘UMR311 (Inserm – Université Louis Pasteur). Finalement, le projet Dosca d'Endotis, et de ses partenaires Roowin, le CEA, le CNRS et l'Inserm, est éligible à une subvention de 3,7 M€ provenant de Medicen Paris Région. Il s'agit d'un programme pour le développement d'oligosaccharides en cancérologie. Le pôle financera le programme jusqu'aux études précliniques. Endotis devrait recevoir jusqu'à 1,1 M€dans le cadre de ce projet né à la suite de résultats préliminaires très intéressants du programme EP8000 en cancérologie. Une alternative plus sûre à l'héparine Après l'affaire des héparines provenant de Chine, la synthèse chimique de cet anti-coagulant est une option plus sécuritaire. « Le scandale a sans aucun doute rehausser l'intérêt pour nos oligosaccharides de synthèse », annonce Maurice Petitou, directeur de la recherche d'Endotis Pharma. Mais d'autres chercheurs sont sur le créneau. Un chercheur américain, Robert Linhardt, du Rensselaer Polytechnic Institute de l'Université Rensselaer, a également découvert une recette de synthèse de l'héparine par une technique chimoenzymatique. « Un procédé qui en reste au point du laboratoire », estime M. Petitou. Ajoutant que « les compagnies pharmaceutiques vont avoir besoin de produire des tonnes de ce médicament pour répondre la demande mondiale ». Aujourd'hui, la principale source de fabrication industrielle de l'héparine est la muqueuse de l'intestin de porc ou le poumon de bœuf. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles