Nous suivre Industrie Pharma

Nypro investit en France

Aurélie Dureuil
Nypro investit en France

Le groupe fabrique notamment des stylos injecteurs pour Eli Lilly.

© © Nypro

ALORS QUE LE GROUPE INAUGURE UNE EXTENSION DE SON SITE FRANÇAIS, IL DÉVOILE SA STRATÉGIE DE CROISSANCE RAPIDE POUR LES CINQ PROCHAINES ANNÉES.

Spécialisé dans l'injection plastique pour les systèmes de délivrance pharmaceutique, Nypro France a inauguré début septembre l'extension de son usine de Fontenay-sur-Eure (Eure-et-Loir). L'unique site français dispose désormais d'une surface de 9 000 m2. « Nous avons notamment agrandi nos salles propres ISO 8 pour passer de 1 000 m2 à 2 400 m2 », indique Thierry Picquart, directeur général de Nypro France. La filiale de l'Américain spécialiste de l'injection plastique produit des systèmes de délivrance tels que stylos injecteurs, inhalateurs pour les formes liquides, et solides. L'investissement de 7 millions d'euros pour l'infrastructure est complété par une enveloppe de 6 millions d'euros destinée à l'acquisition de machines et d'équipements périphériques. « Cet investissement s'étalera dans le temps. Avec comme objectif de doubler nos capacités de production à l'horizon 2012 et atteindre une trentaine de presses », ajoute le dirigeant du site qui emploie aujourd'hui 110 personnes environ. Il s'est fixé le même délai pour faire passer son chiffre d'affaires de 15 M€ pour l'exercice clôt en juin 2010 à 30 M€ dans les deux ans. Et les ambitions de Thierry Picquart ne s'arrêtent pas là.

« Le site a acquis une taille critique pour nous permettre une progression rapide », constate le dirigeant. Le groupe envisage d'enregistrer un chiffre d'affaires de 70 à 80 M€ et d'employer 150 à 200 personnes à l'horizon 2014-2015. Pour atteindre ces résultats, Nypro France a créé une plateforme de développement et d'industrialisation. « Jusqu'à présent, les dispositifs que nous produisions avaient été développés par les équipes américaines ou directement par nos clients. Cette plateforme, pour laquelle nous avons recruté une dizaine d'ingénieurs et chefs de projets, nous permet de nous positionner plus en amont. Nous pouvons ainsi accompagner l'industrialisation des systèmes de délivrance en accompagnant nos clients dans le développement des devices et en réalisant toutes les phases pilotes, les prototypes, etc. », se félicite Thierry Picquart. Une nouvelle corde à son arc pour décrocher de nouveaux clients. Lors de l'acquisition du site en 2001, le seul client pharma était Eli Lilly. Aujourd'hui, le laboratoire a été rejoint par GSK et plus récemment AstraZeneca et Novartis. Le dirigeant précise, par ailleurs, que pour accueillir les productions de nouveaux devices, Nypro a encore la possibilité d'étendre le site pour, au total, tripler la surface par rapport à sa taille initiale lors du rachat. Ces perspectives de croissance s'inscrivent dans la stratégie de la division Nypro Pharma dont le chiffre d'affaires devrait passer de 332 M$ en 2009 à 600 M$ pour 2014.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

206 sites de production pharmaceutique en France

Exclusif

206 sites de production pharmaceutique en France

Où produit-on des médicaments sur le territoire français ? Qui sont les plus gros acteurs ? Quelles sont leurs spécialités ? … Comme chaque année, Industrie Pharma réactualise une liste de[…]

16/10/2020 | ENTREPRISESActus Labo
Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Boehringer supprimerait 178 postes en France

Boehringer supprimerait 178 postes en France

Fareva s'empare de l'usine Pfizer d'Amboise

Fareva s'empare de l'usine Pfizer d'Amboise

Plus d'articles