Nous suivre Industrie Pharma

Nutrition : Oméga-3: Lonza reprend le DHA de Celanese

Lonza assied sa présence dans le domaine des produits pour la nutrition avec le rachat de l'activité DHA (acide docosahexaénoïque) de Nurtinova, filiale de Celanese, pour un montant non révélé.
Cette cession va permettre à Nutrinova de se recentrer sur ses trois principaux métiers, à savoir la production d'édulcorants, de conservateurs pour aliments (sorbate de potassium) et de fibres alimentaires. De son côté, Lonza renforce avec le DHA son portefeuille de produits destinés à la nutrition. Dans ce secteur, Lonza produit principalement la L-carnitine et la niacine. Le DHA est l'un des trois principaux acides gras poly-insaturés de la famille des oméga-3, avec l'acide a-linolénique (ALA) et l'acide eicosapentaénoïque (EPA). Lonza récupère du même coup la technologie de production de DHA de Nutrinova, qui fait appel à la fermentation d'une micro-algue, alors que la majeure partie du DHA actuellement commercialisé est extrait d'huiles de poissons. Lonza soutient l'intérêt de ce procédé, en termes de qualités organoleptiques (absence de goûts et d'odeurs parasites), ainsi qu'en termes d'acceptabilité par les consommateurs végétaliens. Surtout, elle permet d'éviter le risque de contamination des acides gras par des contaminants environnementaux pouvant être accumulés par les poissons, tels que les PCB (polychlorobiphényls), les dioxines ou certains résidus de pesticides. L'un des principaux concurrents de Nutrinova dans la synthèse de DHA par fermentation de micro-algues est la compagnie américaine Martek, avec laquelle Nutrinova est en procès en Allemagne. Martek, qui estime que Nutrinova enfreint certains de ses brevets, a déjà remporté un procès similaire en Europe contre Aventis et Nagase en août dernier. Malgré les désavantages des oméga-3 issus d'huiles de poissons, qui pèsent notamment sur leur perception par le grand public, cette filière reste celle dont les perspectives commerciales sont les plus prometteuses, en comparaison des deux autres sources que sont les huiles d'algues ou de lin, selon le cabinet de conseil Frost & Sullivan. Ce dernier estime que la production d'oméga-3 issus d'algues souffre de coûts de production trop élevés. Mais Mertek et Nutrinova soutiennent que leurs technologies permettent de pallier ce défaut. Notamment pour les applications à haute valeur ajoutée. Car au-delà des compléments nutritionnels, l'utilisation du DHA devrait pénétrer le secteur pharmaceutique. Pronova Biocare, l'un des principaux producteurs d'oméga-3, commercialise déjà un médicament à base d'EPA et de DHA (de poissons), Omacor, pour le traitement de l'hypercholestérolémie. Il est distribué par Reliant Pharmaceuticals aux États-Unis, et Pronova vient de s'associer à Takeda pour sa mise sur le marché au Japon. Ce produit est le seul médicament à base d'oméga-3 à avoir été homologué par la FDA.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles