Nous suivre Industrie Pharma

Novasep et Triclinic Labs s'allient en Amérique du Nord

Raphaëlle Maruchitch

Les industriels se sont entendus afin de pouvoir répondre en particulier à la demande nord-américaine de production d'ingrédients pharmaceutiques actifs entre la phase de développement et le scale-up.

Le contrat porte sur les services early-stage de chimie du solide : Novasep et Triclinic Labs ont conclu un partenariat. Il s'agit pour le français Novasep de renforcer son offre existante concernant la synthèse et la purification early-stage d'ingrédients pharmaceutiques actifs (API), afin de répondre aux demandes de ses clients non seulement en Amérique du Nord, mais aussi ailleurs dans le monde où le groupe meurthe-et-mosellan opère.

Le partenariat va permettre aux deux acteurs de proposer une offre qui s'étale de la première synthèse chimique à l'optimisation de la forme solide. Il s'agit en effet, comme le précise Novasep, de répondre aux besoins de ses clients qui « recherchent une transition fluide entre la phase de développement et le scale-up ».

La collaboration entre les deux acteurs s'inscrit dans la continuité de la création du laboratoire de synthèse kilo-lab de Novasep (CPH n°763). En juin 2016, l'industriel avait mis en service ce laboratoire sur son site de Boothwyn (Pennsylvanie, États-Unis), qui possède des capacités en cryogénie ainsi qu'en chimie classique. Novasep y produit désormais des molécules synthétiques à l'échelle du kilogramme, en vue de tests biologiques et essais précliniques. Quant à l'américain Triclinic Labs, il avait début 2015 pris possession de ses nouveaux laboratoires à Lafayette (Indiana), d'une surface de plus de 1 600 m2. Le projet avait été mené sur plus de deux années.

 

De multiples partenariats précédents

 

De fait, Novasep poursuit avec Triclinic Labs sa série d'alliances stratégiques. En mai 2016, l'industriel avait en effet également noué un partenariat stratégique en bioproduction avec GTP Technology (CPH n°754), une PME toulousaine créée en 2000. Cette dernière est spécialisée dans la production de biomolécules à façon pour des phases de recherche très amont, notamment des anticorps monoclonaux. Le partenariat avait en ligne de mire la production d'anticorps monoclonaux pour les médicaments orphelins, les anticorps conjugués et les applications en diagnostique. Au tout début de l'année 2016, Novasep avait en outre signé avec la CRO nantaise Advanced Biotherapeutics Consulting (ABC ; CPH n°745), dans le domaine des vecteurs viraux appliqués à la thérapie génique. Avec cet accord, Novasep avait prévu de se charger de la production à façon des vecteurs viraux adéno-associés développés par ABC. Ici encore, l'objectif de Novasep était d'offrir des solutions dans la transition entre le stade préclinique et la production clinique.

En 2015, Novasep a réalisé des ventes d'un montant de 266 M€, en croissance de 7 %. Pour 2016, il table sur une augmentation historique du chiffre d'affaires de son unité Industrial Biotech, notamment soutenue par ses partenariats. Outre les secteurs pharmaceutiques, biopharmaceutique et de la chimie fine, Novasep intervient sur les marchés des ingrédients alimentaires et fonctionnels, ainsi que des industries de matières premières issues de fermentation et de synthèse chimique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

GSK boucle une année de croissance et de transformation

GSK boucle une année de croissance et de transformation

Le laboratoire britannique aura connu un exercice 2018 en croissance. En parallèle, GSK a multiplié en fin d'année les décisions stratégiques qui vont profondément transformer son profil, avec un axe[…]

18/02/2019 | GlaxoSmithKlineRésultats
AstraZeneca fonde sa croissance sur l'oncologie

AstraZeneca fonde sa croissance sur l'oncologie

Teva voit toujours rouge

Teva voit toujours rouge

DMS Group en négociation pour la reprise d'Hybrigenics

DMS Group en négociation pour la reprise d'Hybrigenics

Plus d'articles