Nous suivre Industrie Pharma

Novartis veut transformer son conditionnement

Novartis veut transformer son conditionnement

Novartis a récemment noué un partenariat avec Amazon Web Services.

© Flickr

Le géant suisse montre la voie pour faire évoluer les emballages. Il a récemment noué un partenariat avec l'américain SiO2 medical products pour travailler de nouveaux matériaux. Novartis a également signé avec Amazon pour améliorer sa distribution logistique... et ses systèmes d'inspection.

Les grands noms de la pharma réfléchissent à leurs conditionnements et à des alternatives aux emballages traditionnels. Et n'hésitent pas à s'associer à des ressources externes pour évoluer sur le plan technologique. Le géant suisse Novartis a récemment noué une collaboration avec le fournisseur américain SiO2 Medical Products. Le partenariat portera sur l'exploration et l'utilisation potentielle des connaissances de SiO2 sur les matériaux en matière de technologies d'emballage pour divers produits. Les emballages de SiO2 sont composés d'un corps en plastique moulé et d'une fine couche interne semblable à du verre.

Grâce à la technologie brevetée de SiO2, plusieurs avantages potentiels sont escomptés. Le premier concerne l'emballage en lui-même. Le conditionnement issu de ce partenariat serait ainsi idéalement faible en particules, sans huile de silicone et sans tungstène. Il ne nécessiterait pas de délamination mais offrirait une barrière à l'oxygène égale à celle du verre tout en permettant un contrôle dimensionnel plus étroit et une meilleure resistance que le verre en terme de cassure. Cette technologie innovante en science des matériaux vise un plus haut niveau de qualité et de sécurité pour les produits biologiques.

Une recherche pour un meilleur conditionnement alors que les autorités sanitaires sont de plus en plus restrictives sur la contamination particulaire, notamment pour les produits ophtalmiques, un aire thérapeutique majeure pour le laboratoire suisse Novartis. Si le projet initial sera mené pour une utilisation ophtalmique, la technologie pourrait par la suite être étendue à d'autres produits du laboratoire.

 

© Novartis
Novartis travaille avec SiO2 Medical Products pour améliorer ses conditionnements ophtalmiques.
 

Un savoir-faire sur les matériaux

Le savoir-faire de SiO2 réside dans la fabrication de contenants primaires de médicaments en polymère oléfinique cyclique (COP) moulés avec précision qui incorporent un revêtement fin et transparent à base de silicium, composé de nanocouches d'organosiloxane et de silice. Ce système de revêtement allie la durabilité et la consistance dimensionnelle des plastiques et les propriétés de barrière à l'oxygène, la teneur en extractibles ultra-faible et la stabilité de pH du verre.

« Novartis partage notre ambition de faire progresser la technologie afin de parvenir à de meilleurs résultats thérapeutiques. Dans cette collaboration, la première en son genre, l'utilisation de connaissances avancées en science des matériaux dans le domaine de l'administration des médicaments pourrait concourir à améliorer le sort des patients », ont expliqué, dans une déclaration commune, le Dr Robert Pangborn, directeur à la retraite de la recherche et du développement de Dow Chemical Corp., et Bob Langer, professeur au MIT, tous deux dirigeants du conseil scientifique de SiO2.

La société est actuellement basée à Auburn (Alabama), près d'Atlanta (Géorgie), et travaille à l'aménagement d'une nouvelle usine située près de Bâle, en Suisse. Au-delà des bénéfices espérées sur le plan de la qualité, les deux entreprises mettent par ailleurs en avant des économies opérationnelles potentielles liées à l'amélioration du contrôle dimensionnel. C'est sur cet aspect de contrôle que Novartis a noué un second partenariat avec une autre entreprise américaine, cette fois-ci bien connue du grand public.

Novartis veut améliorer ses inspections avec Amazon

Le laboratoire suisse a ainsi annoncé, début décembre, une collaboration avec Amazon Web Services (AWS), la plateforme cloud d'Amazon. Grâce aux technologies IoT d'AWS, Novartis souhaite renforcer et améliorer les inspections visuelles de ses sites de fabrication, en générant des images pouvant être analysées à l'aide d'algorithmes de vision artificielle afin de surveiller les risques liés à la production, comme des arrêts non planifiés par exemple.

« Recourir à la science des données et aux technologies numériques pour repenser notre façon de fabriquer les médicaments est non seulement au coeur de notre transformation, mais également au coeur de notre ambition de proposer plus rapidement des médicaments innovants aux patients », a déclaré Bertrand Bodson, directeur des technologies numériques chez Novartis.

En travaillant à la fois au niveau de l'emballage primaire et au niveau de ses lignes de conditionnement, le géant suisse montre, s'il en était nécessaire, que le secteur de l'emballage offre encore de nombreux leviers d'innovation pour l'industrie pharma.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un système de vision avec détection des défauts par IA

Un système de vision avec détection des défauts par IA

Omron a annoncé la sortie mondiale de son nouveau système de vision série FH équipé de la première technologie de détection des défauts par IA du marché. Cette technologie[…]

Une buse à plasma rotative

Une buse à plasma rotative

Un convoyeur modulaire de 70 mm de largeur

Un convoyeur modulaire de 70 mm de largeur

Un service d'assistance par visiophone

Un service d'assistance par visiophone

Plus d'articles