Nous suivre Industrie Pharma

Novartis veut mettre la main sur CellforCure

L.H.

Sujets relatifs :

, ,
Novartis veut mettre la main sur CellforCure

© Novartis

Le laboratoire pharmaceutique suisse a annoncé avoir fait une offre, dont le montant n'a pas été révélé, pour acquérir le CDMO français CellforCure, propriété du laboratoire LFB. Dans le cas où la réponse serait positive, la transaction pourrait être finalisée au cours du premier semestre 2019. Selon les termes de l'accord proposé, Novartis mettrait la main sur le capital-actions de CellforCure, incluant l'installation de production de thérapies cellulaires et géniques située aux Ulis (Essonne), ainsi que les terrains adjacents. Ce qui permettra à Novartis d'élargir son réseau de sites de production de thérapies géniques et cellulaires, qui inclut pour l'instant ceux de Morris Plains (New Jersey, États-Unis) et de Stein (Suisse). La volonté de Novartis d'investir dans le domaine des thérapies géniques et cellulaires en France s'était déjà manifestée en juillet : le groupe annonçait alors que ses traitements innovants CAR-T contre le cancer seraient produits aux Ulis, au sein de l'usine de bioproduction de CellforCure. Une production qui pourrait démarrer dès 2019, après un transfert de technologies. Récemment, Novartis a également annoncé plusieurs accords en vue de renforcer et d'étendre sa production de thérapies géniques et cellulaires, notamment avec le Cellular Biomedicine Group pour produire et distribuer Kymriah en Chine. Le groupe a aussi étendu son alliance avec l'Institut Fraunhofer (Allemagne) pour soutenir la production destinée aux essais cliniques et la commercialisation. Fin décembre, Novartis a par ailleurs annoncé avoir finalisé l'acquisition de la société de biotechnologie américaine Endocyte, spécialisée dans le développement de traitements ciblés contre le cancer. L'opération, d'un montant de 2,1 milliards de dollars, avait été annoncée en mai (CPH n°844).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Novasep et Theravectys concluent un nouvel accord de licence

Novasep et Theravectys concluent un nouvel accord de licence

Afin de répondre à la demande croissante en vaccins, immunothérapies et thérapies géniques à base de lentivecteurs, Novasep, fournisseur de services et technologies pour l’industrie des sciences de[…]

18/04/2019 | PartenariatNovasep
Ajinomoto investit dans les oligonucléotides

Ajinomoto investit dans les oligonucléotides

Premier investissement pour InnoBio 2

Premier investissement pour InnoBio 2

Catalent s’offre Paragon pour 1,2 milliard de dollars

Catalent s’offre Paragon pour 1,2 milliard de dollars

Plus d'articles