Nous suivre Industrie Pharma

abonné

Novartis recentre ses activités dans l’immunologie et les biothérapies

Mathilde Lemarchand
Novartis recentre ses activités dans l’immunologie et les biothérapies

© Novartis

C’est un début de printemps marqué par deux acquisitions et une scission pour Novartis. Investissant dans l’immunologie et les thérapies géniques et cellulaires, le groupe suisse se sépare d’une de ses filiales, dédiée aux soins oculaires.

IFM Tre, une filiale de l’américain IFM Therapeutics, appartiendra bientôt au groupe Novartis. Le géant suisse a en effet annoncé un accord d’acquisition de la société biopharmaceutique privée, spécialisée dans le développement de thérapies modulant de nouvelles cibles dans le système immunitaire inné. La transaction porte sur un montant total de 1,575 Mrd $ (1,41 Mrd €), une somme divisée en paiements initiaux de 310 M$ (277 M€) suivie de paiements d’étape de 1,265 Mrd $ (1,13 Mrd €). Cette acquisition permettra à Novartis de tirer avantage des pleins droits sur le portefeuille d’antagonistes de NLPR3 d’IFM Tre.

Le NLRP3 est un récepteur de signalisation immunitaire innée intracellulaire permettant aux cellules immunitaires de détecter la présence de molécules étrangères ou endogènes pro-inflammatoires qui signalent une infection, des lésions tissulaires ou des dérangements métaboliques. Le portefeuille d'antagoniste est constitué d’un programme clinique et de deux programmes précliniques. Le programme clinique, en phase I, concerne l’IFM-2427 destiné à traiter l’ensemble de troubles inflammatoires chroniques notamment dus à l’athérosclérose et à la stéatohépatite non alcoolique (NASH). Novartis ajoute ainsi un quatrième candidat-médicament contre la NASH à sa pipeline, qui en compte déjà trois, le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

GSK et Lyell Immunopharma vont développer des thérapies cellulaires

GSK et Lyell Immunopharma vont développer des thérapies cellulaires

Le laboratoire et la biotech veulent développer un traitement pour que les patients atteints d’un cancer solide puissent également disposer de thérapie CAR-T. GlaxoSmithKline (GSK) et la biotech de San Francisco, Lyell[…]

11/10/2019 | PartenariatGSK
Dans les pipelines : Sanofi, Novartis, DBV Technologies, Gilead...

Dans les pipelines : Sanofi, Novartis, DBV Technologies, Gilead...

Valbiotis lance une augmentation de capital

Valbiotis lance une augmentation de capital

UCB met la main sur Ra Pharmaceuticals pour 2,1 Mrds $

UCB met la main sur Ra Pharmaceuticals pour 2,1 Mrds $

Plus d'articles