Nous suivre Industrie Pharma

Novartis investit en Suisse

Christian Robischon

Sujets relatifs :

, ,
Novartis va consacrer 150 millions de francs suisses (122 M€) à la modernisation et à l'extension de son site de produits OTC à Nyon, en Suisse romande.

Les deux phases d'investissements de 49 puis 73 M CHF doivent porter à un peu plus de 300 millions d'unités la capacité de production en 2023, contre 187 M actuellement. Le site représentera alors un quart de la production du groupe en OTC. Le retournement de situation est spectaculaire pour cette usine de 730 salariés dont Novartis avait projeté la fermeture à l'automne 2011, suscitant un tollé dans le pays. Une série de concessions du personnel sur les salaires et le temps de travail ont replacé Nyon dans la catégorie des sites compétitifs aux yeux du groupe pharma qui lui a déjà consacré 8 M€ pour ouvrir en octobre dernier un nouveau centre de R&D et contrôle qualité. « Conformément à notre engagement auprès des collaborateurs et des autorités publiques, nous avons fait de Nyon un centre de compétences au plus haut standard de qualité de notre division OTC », déclare Joseph Jimenez, le patron de Novartis.

L'investissement s'accompagne d'une organisation en spécialités produits des différentes usines OTC. Nyon se concentre sur des produits semi-solides et liquides, comme l'anti-inflammatoire Voltaren, le spray nasal Otrivin, la version sirop de l'anti-rhume et antigrippe Theraflu. Les produits solides et en poudre (Theraflu, Excedrin... ) sont l'apanage du site de Lincoln dans l'État américain du Nebraska. Ceux de Porto Rico et Jamshoro au Pakistan « restent des sites multifonctions de production et conditionnement pour les marchés locaux », souligne le groupe. Les OTC composent avec la santé animale la branche "Consumer Health" qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 3,7 milliards de dollars, en baisse annuelle de 16 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles