Nous suivre Industrie Pharma

Novartis investit 500 M$ à Singapour

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Ce projet avait été envisagé dès 2007 lors de l'inauguration d'une usine de formes solides à Singapour. Cinq and plus tard, le géant pharmaceutique de Bâle (Suisse) passe à l'action. Novartis vient d'annoncer qu'il injecterait plus de 500 millions de dollars (plus de 385 M€) pour construire un site de bioproduction à Singapour. Ce complexe sera adjacent à l'usine pharmaceutique actuelle à Tuas (Singapour). Le démarrage des travaux est programmé pour le premier trimestre 2013, la mise en service est envisagée pour fin 2016. Centré sur les technologies de cultures de cellules, le site de bioproduction sera flexible afin de prendre en charge des volumes à petite et grande échelles. Il pourra produire aussi bien des lots cliniques que des lots commerciaux, notamment pour des anticorps monoclonaux. Les principales aires thérapeutiques visées seront les maladies auto-immunes, les pathologies respiratoires et l'oncologie. Novartis estime que 25 % de son pipeline actuel est focalisé sur les produits biologiques, et que la tendance s'accentue. « Nous avons choisi Singapour comme site stratégique d'approvisionnement car il offre un vaste panel d'avantages en raison de sa forte présence biomédicale et ses fortes compétences locales, sa main d'oeuvre qualifiée et sa proximité avec les marchés en croissance en Asie », justifie Joseph Jimenez, p-dg du groupe. En quelques années, Singapour est devenu aussi un site hautement stratégique pour Novartis. Le laboratoire suisse y dispose également de deux usines de production pour sa division Alcon (ophtalmologie), de son centre de R&D baptisé Institut pour les maladies tropicales (NITD), et de son siège régional pour toute la région Asie-Pacifique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles