Nous suivre Industrie Pharma

Novartis et UCB condamnés à Paris

A.F. avec AFP

Sujets relatifs :

, ,

Les laboratoires Novartis et UCB ont été contraints par la Cour d'appel de Paris à verser des indemnités à une personne victime du Distilbène (diéthylstilbestrol) et souffrant d'un cancer de l'utérus. Cette hormone de croissance de synthèse a été prescrite dans les années 40 à 80 à certaines femmes enceintes pour prévenir les naissances prématurées, les fausses couches et les hémorragies. Elle était à l'époque commercialisée par Ucepha (aujourd'hui UCB Pharma) et Borne (aujourd'hui Novartis). Par la suite, l'hormone a finalement été identifiée comme nocive, provoquant notamment des cancers du vagin et du col de l'utérus et des malformations génitales. Les deux laboratoires ont donc été condamnés à payer 188 000 € à la plaignante ainsi que 21 000 € à ses proches et 15 000 € pour les frais de justice. En parallèle, une autre plaignante souffrant de complications obstétricales a en revanche été déboutée. « L'ensemble des éléments soumis à la cour ne peuvent constituer des présomptions graves, précises et concordantes de son exposition effective à la molécule litigieuse », a expliqué la Cour de Paris. En 2011, la Cour d'appel de Versailles avait déjà condamné UCB dans le cadre d'une naissance très prématurée d'un garçon, qui était lourdement handicapé depuis.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

Coup d’envoi des travaux pour la future académie de l’OMS à Lyon

La structure, dédiée à la formation continue des professionnels de santé publique, ouvrira ses portes en 2024. Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé, en sera la directrice exécutive. Le[…]

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Avec 9 Mrds €, les investissements en France sont au beau fixe en 2020, chiffre le Leem

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Plus d'articles