Nous suivre Industrie Pharma

Novartis crée une division regroupant ses médicaments à forte croissance

Sujets relatifs :

,
Novartis a annoncé sa décision de regrouper ses médicaments de spécialités (oncologie, transplantation, ophtalmologie) qui connaissent une forte croissance dans une division spécifique, baptisée Novartis Specialty Medicines. Une décision qui rappelle étrangement le projet industriel que Novartis voulait appliquer s'il avait repris Aventis. Le chiffre d'affaires de ce type de médicaments a progressé de 22 % au 1 er semestre 2004 et a représenté 33 % des ventes de l'ensemble du secteur Pharmacie de Novartis. Les produits les plus dynamiques ont été les anticancéreux comme Gleevec (mésylate d'imatinib), Zometa (acide zolédronique) et Femara (letrozole) dont les ventes ont progressé de 28 % au 1 er semestre et Visudyne (vertéporfine) utilisé contre la dégénérescence maculaire. Pour la médecine générale, dont les ventes sont en augmentation de 15 %, les médicaments Diovan (valsartan), Lotrel (bésylate d'amlodipine et chlorhydrate de benazépril), Lamasil (terbinafine) et Trileptal (oxcarbazépine) affichent les plus fortes croissances. Des éléments qui poussent le chiffre d'affaires de la division pharmacie de 17 % à 7,19 Mrd . Pour la division Consumer Health, le chiffre d'affaires est en hausse de 9 % à 3,83 Mrds grâce aux médicaments OTC, la nutrition médicale et Ciba Vision (ophtalmologie). À noter une baisse de 19 % à 209 M du résultat opérationnel de Sandoz, filiale spécialisée dans les génériques, tandis que son chiffre d'affaires baisse de 6 % en monnaies locales (ventes stables à taux de change constants). La division, qui a racheté récemment le canadien Sabex et le danois Durascan, a en effet souffert de la baisse des ventes américaines de l'antibiotique AmoxC (amoxiciline). Novartis dégage globalement au premier semestre un résultat net qui a bondi de 19 % à 2,30 Mrds et un chiffre d'affaires en hausse de 14 % à 11,02 Mrds . Le résultat opérationnel du groupe augmente de 17 % à 2,66 Mrds . Le groupe bâlois estime que l'expansion de ses activités se poursuivra sur l'ensemble de l'année. Il s'attend notamment à une croissance moyenne de 10 % par an (à taux de change constants) de ses ventes pharmaceutiques au cours des cinq prochaines années, a annoncé le directeur financier, Raymond Breu. Enfin, Novartis a lancé un programme de rachat d'actions pour un montant de 1,94 Mrds (3 Mrds FS). Il concernera uniquement les actions cotées à la Bourse suisse, à l'exclusion des actions cotées à New York. Une réduction équivalente du capital de Novartis devrait aussi être proposée aux actionnaires lors de la prochaine assemblée générale de 2005. Novartis a déjà procédé à trois programmes de rachats d'actions, en 1999, 2001 et 2002.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles