Nous suivre Industrie Pharma

Novartis cède une activité à Grifols

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Le laboratoire suisse a conclu un accord définitif pour la cession de son activité diagnostics pour les transfusions sanguines à Grifols.

Le groupe espagnol, basé à Barcelone et n°3 mondial des dérivés du plasma, va mettre sur la table 1,675 milliard de dollars (1,24 Mrd €) dans le cadre de cette transaction attendue pour être finalisée au premier semestre 2014. Cette acquisition est bien moindre que celle de l'Américain Talecris en 2010 pour 3,4 Mrds $, mais reste d'envergure pour un groupe qui a généré en 2012 un chiffre d'affaires total de 2,62 Mrds €. L'activité acquise auprès de Novartis avait intégré le giron du laboratoire bâlois lors de l'acquisition de l'Américain Chiron en 2006. Ces diagnostics pour les transfusions sanguines étaient depuis inclus dans la division Vaccins et diagnostics de Novartis. En 2012, ces diagnostics ont généré un chiffre d'affaires de 565 M$, et recensent 550 salariés qui seront repris par Grifols. L'acquisition comprend la reprise d'une usine à Emeryville, en Californie.

L'opération va permettre à Grifols de mieux équilibrer son portefeuille de ventes. Avec ces activités de Novartis, la division Diagnostic du laboratoire catalan devrait atteindre des ventes de 1 Mrd € par an et peser pour 20 % du chiffre d'affaires du groupe, contre 4 % aujourd'hui. L'opération permettra aussi à Grifols d'être plus verticalement intégré et d'être un complément à ses activités de production de protéines dérivées du plasma. Ces tests de diagnostics permettent de garantir la sécurité des dons de sang utilisés pour les transfusions et le fractionnement du plasma. Enfin, cela va accroître encore un peu plus ses positions sur le marché américain. Les marchés estiment que cette cession à Grifols pourrait inaugurer une vague de cessions pour Novartis. Selon des analystes cités par l'AFP, les divisions vaccins, santé animale et OTC seraient des candidats privilégiés. D'après Reuters, Novartis estime qu'il doit aujourd'hui soit céder ces activités qui ne pèsent pas assez lourd sur le marché mondial, soit acquérir dans leurs domaines pour les renforcer.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles