Nous suivre Industrie Pharma

Novartis cède des actifs de Sandoz US à Aurobindo pour près 1 Mrd $

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Novartis cède des actifs de Sandoz US à Aurobindo pour près 1 Mrd $

© Pixabay

Pour contrer les mauvaises performances de sa filiale Sandoz aux Etats-Unis, le laboratoire Novartis choisit de vendre des actifs à l'Indien Aurobindo. Objectif : se recentrer sur les génériques complexes, les biosimilaires, et autres médicaments à valeur ajoutée.

Novartis a décidé de faire le tri dans le portefeuille de sa filiale Sandoz aux États-Unis. Pour cela, il va céder environ 300 produits et un chiffre d'affaires de 600 millions de dollars au premier semestre 2018, à la société indienne Aurobindo Pharma, basée à Hyderabad. L'opération doit lui rapporter entre 900 M$ et 1 Mrd $.

Le package cédé comprend toute l'activité Dermatologie de Sandoz aux États-Unis avec son centre de développement, ainsi que des génériques pour la voie orale et sous forme solide. Cela comprend des installations de fabrication à Wilson, en Caroline du Nord, ainsi qu'à Hicksville et à Melville, dans l'État de New York, employant environ 750 employés.

Et Novartis insiste : « Après la transaction, le portefeuille de Sandoz US continuera d'être conséquent et comprendra des biosimilaires, des médicaments à valeur ajoutée et des génériques complexes tels que les injectables, les produits respiratoires et les produits ophtalmologiques. Sandoz continuera à concentrer ses efforts de développement clinique, de développement commercial et d'investissement sur ces domaines ». La transaction devrait être conclue dans le courant de 2019 sous réserve de l'approbation habituelle.

Une baisse d'activité aux États-Unis dans les génériques

Sandoz est une filiale de Novartis, spécialisée dans la fabrication d'intermédiaires, de matières actives et de médicaments, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 10,06 Mrds de $ en 2017, en recul de 2 %. Ces fabrications restent centrées sur le marché des génériques qui a représenté 84 % du chiffre d'affaires en 2017. Mais l'activité a enregistré une baisse de 3 % en 2017, notamment en raison des mauvaises performances aux États-Unis où le chiffre d'affaires s'est érodé de 14 %. D'où la décision de cette restructuration. En revanche, l'activité Biopharmacie qui englobe les biosimilaires tourne à plein régime (+ 12 % à 1 135 M$).

Quant à Aurobindo, ce laboratoire indien fondé en 1986, coté sur l'Indian Stock Exchange et spécialisé dans les génériques, n'en finit pas de se développer à l'étranger. La transaction la plus récente remonte à 2017, avec l'acquisition du fabricant de médicaments portugais Generis Farmaceutica pour 135 M€. Mais le groupe indien est aussi présent en France depuis 2014, via le rachat du laboratoire Arrow, possédant la filiale française Arrow Génériques. En 2016, cette dernière s'était même étoffée par le rachat d'actifs de Teva sur le marché français.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Dans les pipelines : Pfizer, Innate Pharma, bluebird bio...

Dans les pipelines : Pfizer, Innate Pharma, bluebird bio...

Avis positif pour Pfizer Le géant Américain a reçu un avis positif du Comité des médicaments à usage Humain (CHMP), au sujet du Vyndaqel, indiqué dans le traitement des patients atteints de[…]

17/01/2020 | MédicamentActus Labo
Rétrospective pharma 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année (1/2)

Rétrospective pharma 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année (1/2)

Rétrospective pharma 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année (2/2)

Rétrospective pharma 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année (2/2)

 Trois questions à Franck Mouthon, président de France Biotech

Trois questions à Franck Mouthon, président de France Biotech

Plus d'articles