Nous suivre Industrie Pharma

Novartis acquiert AveXis pour 8,7 Mrds $

Laura Hendrikx

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire pharmaceutique suisse a annoncé qu'il allait mettre la main sur la société américaine de biotechnologies AveXis pour 8,7 milliards de dollars, se renforçant ainsi dans les aires de la thérapie génique et des neurosciences.

Les biotechnologies continuent d'avoir la cote auprès des grands groupes pharmaceutiques. Début janvier, l'Américain Celgene a ouvert le bal en annonçant successivement l'acquisition de ses compatriotes Impact Biomedicines, pour 7 milliards d'euros (CPH n°828), puis Juno Therapeutics pour 9 Mrds $ (CPH n°830). Toujours en janvier, le Français Sanofi a déboursé 3,9 Mrds $ pour le Belge Ablynx (CPH n°831), après avoir annoncé l'acquisition de Bioverativ pour 11,6 Mrds $ (CPH n°830). Plus récemment, le danois Lundbeck a mis la main sur Prexton Therapeutics pour 905 M€ (CPH n°837). C'est au tour du géant suisse Novartis, qui annonce avoir conclu un accord de fusion avec la société américaine de biotechnologie AveXis pour 8,7 milliards de dollars (environ 7 Mrds €). L'offre de 218 $ par action proposée par le groupe bâlois a été approuvée à l'unanimité par les conseils d'administration des deux compagnies. Selon Reuters, cette transaction serait en partie financée par les 13 Mrds $ issus de la cession à GlaxoSmithKline de la participation de Novartis de 36,5 % dans sa coentreprise avec le laboratoire britannique (CPH n°838). L'acquisition d'AveXis devrait être finalisée en milieu d'année 2018, ce qui pourrait avoir un léger impact négatif sur le résultat opérationnel courant en 2018 et 2019, notamment en raison d'investissements en R&D. À partir de 2020, le groupe s'attend à ce que cette acquisition contribue de manière significative au résultat opérationnel courant et au résultat de base par action (BPA) courant grâce à une augmentation significative des ventes. En 2017, le résultat d'exploitation de Novartis s'est élevé à 8,6 Mrds $, avec un chiffre d'affaires de 49,1 Mrds $ (CPH n°830).

Des ventes qui pourraient atteindre plusieurs milliards de dollars

« Nous pensons que le traitement aura un potentiel de ventes de plusieurs milliards de dollars », aurait déclaré Vas Narasimhan, à la tête de Novartis depuis le 1er février 2018, à Reuters au sujet du candidat médicament d'AveXis AVXS-101. Ce dernier est utilisé dans le traitement de l'amyotrophie spinale (SMA), une maladie neurodégénérative héréditaire causée par un défaut dans un seul gène, le gène de survie du motoneurone (SMN1). L'amyotrophie spinale de type 1 est la principale cause génétique de décès chez les nourrissons. Il est estimé qu'un enfant sur une fourchette évaluée entre 6 000 et 10 000 est affecté par une forme de cette maladie. « Ce projet d'acquisition d'AveXis offre une opportunité extraordinaire de transformer la prise en charge de l'amyotrophie spinale. Nous pensons qu'AVXS-101 pourrait créer une infinité de possibilités pour les enfants et familles touchés par cette pathologie dévastatrice », a déclaré Vas Narasimhan. L'approbation et le lancement d'AVXS-101 sont attendus pour 2019.

L'acquisition d'AveXis permettra également à Novartis de disposer de l'expertise de la biotech tout en boostant ses capacités de production. « Nous disposons d'un solide portefeuille interne de thérapies géniques en ophtalmologie et en neurosciences dans les instituts de recherche biomédicale de Novartis. Et nous sommes impatients d'utiliser les capacités et l'expertise technique d'AveXis pour faire progresser ce portefeuille », aurait déclaré Vas Narasimhan à Reuters. Selon l'agence, le géant suisse ne compte pas s'arrêter là : Vas Narasimhan aurait ajouté que la société restait à l'affût des opportunités.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

MSD va investir 80 M€ en France

MSD va investir 80 M€ en France

Si l'État a présenté toute une série de mesures lors du Conseil stratégique des industries de santé qui s'est tenu, le 10 juillet, à Matignon, les industriels sont eux aussi venus avec[…]

16/07/2018 | Merck & Co. Inc.Oncologie
Boehringer Ingelheim investit 200 M€ dans un centre de production à Lyon

Boehringer Ingelheim investit 200 M€ dans un centre de production à Lyon

Dynacure lève 47 M€

Dynacure lève 47 M€

Pfizer se réorganise en trois divisions

Pfizer se réorganise en trois divisions

Plus d'articles