Nous suivre Industrie Pharma

Novagali Pharma envisage son entrée en Bourse

Juliette Badina

Sujets relatifs :

, ,

Novagali chef de file du projet Vitrena

L'Oséo vient d'accorder une aide maximale de 9,4 millions d'euros au projet collaboratif Vitrena dont Novagali est chef de file. Le projet vise à apporter une réponse à la rétinopathie du diabétique par la mise au point d'un principe actif de Novagali dont l'efficacité et les effets secondaires potentiels doivent être validés dans une étude clinique de phase II. Stanipharm et le CNRS apporteront leur expertise pour le développement d'une formulation nanoparticulaire issue des fluides supercritiques et de l'atomisation séchage. Crossject est quant à lui responsable de la conception d'un dispositif pour l'injection, sans aiguille, dans le vitré de l'œil. La durée prévue du projet Vitrena est de 4,5 ans pour un budget prévisionnel de 19,4 millions d'euros. Novagali Pharma est le premier bénéficiaire du soutien public avec 7,4 M attribués.

Novagali Pharma envisage son entrée en Bourse

Investissements dans les entreprises françaises des sciences de la vie

© Source : France Biotech

Après une fenêtre boursière fermée pendant 18 mois, le marché des sciences de la vie en France se redynamise. Six introductions pourraient bien avoir lieu dans l'année, dont celle du spécialiste des problèmes oculaires, Novagali Pharma. La société aurait besoin de 20 à 30 millions d'euros pour financer son développement.

«Nous envisageons toutes les possibilités pour financer notre croissance, et une introduction en Bourse dans le courant de l'année en fait partie, indique Jérôme Martinez, président de Novagali Pharma. Un rachat par un grand groupe également ! ». Après une tentative ratée d'introduction en Bourse début 2008, Novagali Pharma estime aujourd'hui avoir une trésorerie suffisante pour poursuivre son développement jusqu'à la fin de l'année. « Nous avons résisté à la crise, reçu le soutien de nos investisseurs et poursuivi le développement de nos produits malgré les difficultés conjoncturelles », indique le président. La société, qui développe et commercialise des produits pour les problèmes oculaires, estime à 20 ou 30 millions d'euros le montant nécessaire au financement de ses développements cliniques. Mais « le montant à lever dépendra des discussions en cours avec d'éventuels partenaires pour le co-développement de certains de nos produits », indique le président. Plusieurs tours de table ont déjà permis à la société de lever 59 M€ depuis sa création en 2000. Ces fonds lui ont permis de développer son premier produit, Cationorm (solution cationique pour le traitement de la sécheresse oculaire), sur le marché depuis début 2008 en Europe, en Asie du Sud et au Moyen-Orient. « Nous envisageons de commercialiser le produit sur le marché américain dès l'année prochaine et de poursuivre la commercialisation sur le continent asiatique », indique Jérôme Martinez. Des fonds supplémentaires lui permettront de poursuivre le développement de ses autres produits. Novagali développe Vekacia (formulation de cyclosporine en phase III pour le traitement de la kérato-conjonctivite vernale), Cyclokat (formulation de cyclo-sporine, actuellement en phase III pour le traitement de l'œil sec modéré à sévère), Catioprost (nouvelle formulation du latanoprost, en développement de phase II dans le traitement du glaucome), et Cortiject (actuellement en phase I chez les patients atteints d'œdème maculaire diabétique). Les deux derniers programmes sont soutenus par l'Oséo. Novagali Pharma est confiant pour le lancement sur les marchés européen et américain de son deuxième produit dès 2013. La société a enregistré un chiffre d'affaires de 600 euros en 2009 et estime qu'il atteindra 2 à 3 M€ dans les deux prochaines années.

Les sociétés de biotechnologies françaises reprennent le chemin de la Bourse

« Après des années 2008 et 2009 difficiles sur les marchés boursiers, six introductions en Bourse de sociétés françaises sont prévues cette année, signe d'un début de sortie de crise », constate André Choulika, président de France Biotech, lors des résultats du Panorama du secteur des sciences de la vie pour les années 2008-2009. Le marché se redynamise, avec l'introduction, le 15 avril, de Neovacs (10 M€ levés), les introductions imminentes d'AB Science et Deinove puis celles envisagées de Carmat, Integragen et Novagali Pharma. « Il y a seize entreprises de biotech cotées en France. J'espère que l'on sera à plus de vingt à la fin de l'année », indique André Choulika.

 

 

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles