Nous suivre Industrie Pharma

Novacap reprend la pharma de Rhodia

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

,

C'est fait. Rhodia n'a plus d'activité de chimie pharmaceutique dans son portefeuille. C'est le groupe français Novacap, repris cette année par Axa Private Equity (CPH n°536), qui a définitivement absorbé les activités salicyliques et paracétamol de Rhodia, après des négociations entamées au printemps. Le montant de cette transaction tout juste finalisée n'a pas été divulgué. Cette opération est une étape majeure du développement de Novacap, fondé en 2002 sur la reprise de certaines activités de chimie de base de... Rhodia. D'abord parce que ces activités donnent naissance à une quatrième filiale : Novacyl, décrite comme le « leader mondial de l'aspirine et de l'acide salicylique ». Économiquement, il s'agira d'une société de poids au sein de Novacap puisque les activités reprises représentent un chiffre d'affaires annuel d'environ 100 millions d'euros, soit environ 15 % du chiffre d'affaires total attendu en 2011 (665 M€). L'opération va conduire à l'intégration de 360 nouveaux salariés, portant les effectifs à 840. Industriellement, ces activités apportent au groupe six ateliers d'acide salicylique, d'acide acétyl salicylique, de salicylate de méthyle, et de paracétamol, ainsi que cinq sites industriels. En France, cela comprend trois ateliers à Saint-Fons (Rhône) et Roussillon (Isère). Surtout, l'acquisition offre à Novacap trois sites à l'international, une grande première pour le groupe qui y voit l'occasion « d'accélérer » son « internationalisation ». D'autant plus qu'ils sont tous les trois basés dans des marchés émergents en forte croissance : à Paulínia, au Brésil, à Bangpoo, en Thaïlande, et à Wuxi, en Chine. Restreints aux activités de Novacyl, ces sites pourraient servir de tremplin pour l'ensemble du groupe. Pierre Luzeau, le p-dg, confirme que les « implantations Asie et Amérique de Novacyl représentent des opportunités pour des développements sur nos autres activités ».
 

« L'acquisition offre à Novacap trois sites à l'international »


Enfin, Novacap s'ouvre désormais fortement à des marchés à dominante pharmaceutique. Lesquels ne représentaient que 3 % des marchés aval du groupe en 2009, contre 33 % aujourd'hui. « Novacap fabrique et commercialise des produits utilisés dans la vie de tous les jours : l'aspirine et le paracétamol font partie de cette catégorie tout comme le bicarbonate de soude, le chlorure ferrique, l'acide chlorhydrique, l'acétone ou l'alcool isopropylique. D'autre part, le groupe cherche à se positionner sur des marchés résilients et à plus haute valeur ajoutée : ainsi, le secteur pharmacie est un des marchés visés par Novacap », justifie Pierre Luzeau. Lequel prévoit même à l'avenir de « renforcer la gamme de principes actifs pharmaceutiques de Novacyl ». En dehors de la pharmacie, les produits acquis s'adressent aussi aux marchés des cosmétiques, des arômes et des parfums.

Novacyl rejoint ainsi un groupe composé d'abord de Novapex, la plus importante filiale (420 M€ de chiffre d'affaires en 2011), focalisée sur la chimie organique (phénol/acétone, solvants oxygénés, et dérivés). Novacarb (120 M€) est un spécialiste de la chimie minérale (carbonate, bicarbonate et sulfate de sodium. Et Novacid (25 M€) distribue de l'acide chlorhydrique et produit du chlorure de calcium ainsi que, en partenariat avec Feralco, du chlorure ferrique. Si, avec Novacyl, Novacap monte en puissance sur le versant pharmaceutique, le groupe continue malgré tout de se positionner comme un acteur de plus en plus incontournable de la chimie hexagonale.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Édito Covid-19] :  Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

[Édito Covid-19] : Covid Moonshot, un projet lunaire contre la pandémie

Le projet est aussi ambitieux et risqué que les premiers pas sur la lune. Pourtant, Covid Moonshot a les pieds sur terre et vise à trouver des antiviraux capables de lutter contre la pandémie de Covid-19. Il faut bien se[…]

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Le droit à la substitution fête ses 20 ans

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Pharma : un besoin de stratégie nationale

Une pharmacie toujours en mouvement

Une pharmacie toujours en mouvement

Plus d'articles