Nous suivre Industrie Pharma

Nouveau candidat dans le traitement du cancer métastatique du côlon

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Nouveau candidat dans le traitement du cancer métastatique du côlon

Transgene pourra produire le JX-594 dans ses installations.

© © Transgene

EN S'ALLIANT À LA SOCIÉTÉ DE BIOTECH AMÉRICAINE JENNEREX, TRANSGENE RÉCUPÈRE DES DROITS SUR LE JX-594, UN MÉDICAMENT ANTICANCÉREUX PROMETTEUR.

Le Californien Jennerex et le Français Transgene annoncent le démarrage d'une étude de phase Ib avec JX-594 dans le cancer colorectal métastatique (« mCRC »). L'étude va être réalisée en Corée du Sud, pays pour lequel les droits sur le produit ont été licenciés à la société Green Cross Corporation.« Le démarrage de cette étude marque une étape importante dans le développement de JX-594 dans une seconde indication majeure en oncologie. Le nombre de patients atteints d'un cancer colorectal pour lesquels les traitements existants ont échoué ou ne sont pas adaptés est élevé et en augmentation, et nous pensons que JX-594, avec son mécanisme d'action unique et la réponse anti-tumorale observée en modèle préclinique dans ce type de cancer, pourrait apporter une nouvelle option thérapeutique aux patients » expliquent les partenaires dans un communiqué. JX-594 est un virus oncolytique modifié, breveté, conçu pour cibler sélectivement les cellules cancéreuses et les détruire. JX-594 est construit pour attaquer le cancer à travers trois mécanismes différents d'action : la lyse des cellules cancéreuses par réplication virale, la diminution de l'alimentation sanguine des tumeurs par le ciblage et la destruction de la vascularisation et la stimulation de la réponse immunitaire contre les cellules cancéreuses. Les essais de phase I et II dans de multiples types de cancers ont à ce jour montré que JX-594, administré tant en intratumoral que par voie systémique, induit une réduction et/ou une nécrose des tumeurs. Il est aussi bien toléré par les patients.

JX-594 est une innovation de Jennerex qui a accordé en septembre dernier à Transgene des droits exclusifs de développement et de commercialisation en Europe, dans la CEI et au Moyen-Orient. Dans le cadre du plan global de développement, les deux sociétés co-développeront le produit mondialement, Transgene assumant les coûts de développement et les coûts cliniques dans son territoire exclusif, ainsi que la responsabilité de la commercialisation et de la production. Dans le cadre de ce partenariat, Transgene a investi dans le capital de Jennerex. Cette dernière pourra percevoir jusqu'à 116 M$ en prime d'étapes de développement et d'autorisation de mise sur le marché ainsi que des redevances sur ventes, à deux chiffres et sur une base échelonnée. Jennerex a gardé une option pour la co-promotion du produit dans les cinq principaux pays européens.

Le plan de développement se concentrera d'abord sur le traitement de l'hépatocarcinome (HCC), en première et deuxième intentions, et du cancer colorectal. Transgene et Jennerex comptent lancer un vaste programme clinique contrôlé de phase IIb/III chez des patients atteints d'hépatocarcinomes. Une étude de phase II chez des patients atteints de cancers colorectaux réfractaires ou ne tolérant pas l'Erbitux est également prévue.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

La production française au ralenti

La production française au ralenti

LE CABINET DE CONSEIL ROLAND BERGER POINTE DU DOIGT LE TRÈS FAIBLE POSITIONNEMENT DE LA FRANCE SUR LA PRODUCTION DE NOUVEAUX MÉDICAMENTS CHIMIQUES, AU DÉTRIMENT DE SES VOISINS EUROPÉENS. La nouvelle étude sur[…]

01/12/2013 | PanoramaMÉDICAMENTS
Résultats de phase III décevants pour Yervoy

Résultats de phase III décevants pour Yervoy

Le Leem veut réconcilier les Français avec les vaccins

Le Leem veut réconcilier les Français avec les vaccins

Vismodegib C19H14Cl2N2O3S

Vismodegib C19H14Cl2N2O3S

Plus d'articles