Nous suivre Industrie Pharma

NicOx coupe ses effectifs

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Encore une restructuration pour la société de biotechnologies française ! NicOx a en effet annoncé « mettre actuellement en œuvre un projet de réduction de ses effectifs d'environ un tiers ». L'an dernier, le groupe avait déjà procédé à une coupe de la moitié de ses effectifs sur son siège social de Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes), d'un tiers de sa filiale italienne et fermé ses bureaux américains (CPH n°527), suite au rejet de son traitement phare, l'anti-inflammatoire Naproxcinod, par les autorités sanitaires américaines (CPH n°509). Fin 2010, le groupe employait 77 personnes, dont 54 en recherche et développement et 23 pour les activités de direction et administratives. La France comptait 38 postes et l'Italie 39. Cette nouvelle restructuration vise à « alléger la structure de NicOx et permettre une utilisation optimale de ses ressources de trésorerie ». Le groupe souhaite aussi se transformer en une entité commerciale. Il vise notamment des produits à un stade de développement avancé ou commercialisés dans des domaines de spécialité. Il indique d'ailleurs avoir « déjà initié des discussions avec plusieurs cibles potentielles ». Par ailleurs, la société recherche des options alternatives de financements « pour assurer le développement de programmes prometteurs, dont le NCX 6 560 », tout en conservant la position de sa trésorerie. Fin septembre 2011, elle disposait d'une trésorerie et d'équivalents de trésorerie s'élevant à 96,2 millions d'euros. Enfin, NicOx recherche un nouveau partenaire pour le développement et la commercialisation du NCX 1 047 aux États-Unis. Ce dernier est un anti-inflammatoire donneur d'oxyde nitrique, permettant de traiter des pathologies cutanées.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles